Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en travaux !

God Save les françaises - Stephen Clarke

Le meilleur moment pour envahir la France? Chaque premier mercredi du mois, à midi tapant. C’est alors que toutes les sirènes antiaériennes se mettent à ululer d’un bout du pays à l’autre, superbement ignorées par les Français. Une force d’invasion par les airs disposerait de plusieurs minutes avant que quiconque se rende compte qu’ils ne s’agissait pas de l’exercice d’alerte mensuel, et que d’authentiques chasseurs-bombardiers frôlaient la tour Eiffel.

Présentation

Paul West a trouvé la Française de ses rêves. Elle n'a qu'un défaut : ses parents. Et même s'il jure ses grands dieux que l'empoisonnement de sa belle-mère n'était pas prémédité, sa fiancée, depuis, ne le regarde plus tout à fait du même œil... Sinon, entre deux siestes crapuleuses, Paul West n'a pas renoncé à ouvrir son salon de thé typiquement british. Mais il prend du retard car il se débat parallèlement avec quelques questions existentielles : les bureaucrates français sont-ils tous pervers? y a-t-il une manière de cuisiner les courgettes qui les rendrait comestibles ? comment une Française peut-elle décemment préférer un french lover à un sujet de Sa Majesté?

Ouch ! Le mot avait fait très mal en sortant, mais je me suis senti nettement mieux que si je l’avais gardé en moi. Nous autres Britanniques avons beaucoup plus de difficultés avec ce terme que les Français. Le verbe français “aimer” désigne à la fois ce qui est pour nous to love, aimer profondément, et to like, apprécier, de sorte que déclarer à quelqu’un son amour en français suppose beaucoup moins d’engagement et de risques qu’en anglais. Ça m’était arrivé à moi aussi : entendre une fille française me dire : “Je t’aime…” et ajouter aussitôt “… bien”, ce qui revenait à dire qu’elle m’aimait pas d’amour. En anglais aussi, nous pouvons relativiser la force du mot love, mais en général nous ne l’employons pas à tort et à travers. Quand on love, on love.

 

Avis

Après la France il s'attaque aux Françaises.

Pour l'auteur la France n'est pas un long fleuve tranquille bien au contraire, entre les crottes de chiens, les expressions françaises et la gastronomie, cet anglais pure souche a bien du mal à s'y retrouver alors en y ajoutant notre beau tempérament facile à vivre … Oh my god !!!

Faut bien l’avouer les filles question caractère on en tient une couche mais bon parait-il que les femmes françaises sont les plus belles J alors au final on s’en fout un peu d’être facile à vivre ou pas, ils n’ont qu’à assumé. Bref revenons-en à nos moutons !

L’auteur trouve donc un beau spécimen du sexe opposé avec des parents très français et il devra passer le cap des vacances en famille, des vacances qui ne seront pas de tout repos.

 

Beaucoup, beaucoup d’humour, j’ai adoré le précédent livre trouvé presque par hasard et là j’ai sauté sur l’occasion d’un vide dans ma PAL pour me consacrer ENFIN à la suite des aventures de Paul West et  alors que bien d’autres livres de Stephen Clarke ont vu le jour depuis, de toute façon il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, ça me parait très peu vraisemblable mais on ne sait jamais, veuillez s’il vous plait vous jeter sur ce livre surtout en période de vacances ça vous fera sourire davantage.

God Save les françaises - Stephen Clarke

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isaac Frelon 02/10/2014 08:56

J'ai adoré "A year in the merde". J'avais presque oublié cet auteur ...

Stemilou 02/10/2014 09:03

On passe toujours un bon moment lors de ce genre de lecture :)