Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en travaux !

Deux secondes de trop - Rachel Joyce

Deux secondes de trop - Rachel Joyce

XO Editions

 

Présentation


Angleterre, 1972. Byron Hemmings, onze ans, apprend de la bouche de son meilleur ami que deux secondes vont être ajoutées au temps, afin de faire coïncider l’heure officielle avec la rotation réelle de la Terre. Cela le terrifie. Toucher au temps n’est-il pas extrêmement dangereux ?
En petit garçon responsable, il écrit à la BBC, à la Nasa, à son député… Mais personne ne semble prendre la mesure du danger.
Lorsqu’il voit l’aiguille des secondes de sa montre reculer, il se jette sur sa mère, Diana, pour qu’elle en soit témoin. Celle-ci, au volant, a un instant d’inattention.
Et l’irréparable se produit…
La vie parfaite construite par Diana s’effondre peu à peu. Qui en est le véritable responsable ? La fatalité ? Le hasard ? Ou ces deux secondes qui n’auraient jamais dû exister ?

Ce serait bien de ne penser qu'à une chose à la fois. Mais il sait que ça fait aussi partie de la normalité, d'avoir plusieurs choses en tête, même quand on n'a pas l'impression qu’elles vont bien ensemble.

Avis

 

1972. Deux secondes vont être ajoutées au temps, pour Byron jeune garçon de 11 ans cette nouvelle bouleverse sa vie.  De ce simple fait va découler des évènements tragiques et modifier à jamais Byron et sa famille.

C’est un matin comme les autres, les enfants ne sont pas tout à fait prêt pour l’école et risque d’arriver en retard. La décision est prise de passer par Digby Road pour éviter la circulation. La mère conduit, Byron surveille sa montre, peut être que l’ajout des deux secondes se fera dans quelques instants et remarque enfin le changement, il interpelle sa mère qui perd le contrôle de la nouvelle Jaguar.

Byron pense voir une petite fille près de la voiture, sa mère aurait-elle commis l’irréparable ?

La mère, Diana, ignore tout de cet accident mais Byron aura beau essayer de lui cacher il finira par lui avouer ce qu’il a vu. Le comportement de Diana va alors changer du tout au tout.

La femme parfaite va se fissurer, dévoiler ses sentiments et ses peurs jusqu’à ce qu’elle prenne une décision qui détruira tout. Cette perfection, qu’elle a du travailler pour plaire à son mari, pour plaire à cette société bourgeoise si attachée à ses apparences, l’a brisé.

 

Parallèlement on suit la vie compliquée de Jim qui se déroule 50 ans plus tard. Un adulte atteint d’une maladie mentale et dont les tocs lui bousillent la vie. Il a passé la majeure partie de sa vie dans Hôpital adapté jusqu’à ce que celui-ci ferme ses portes. Jim se retrouve alors contraint d’habiter un mobile-home et de travailler dans une cafétéria. Il a du mal à trouver sa place

 

Quels est donc le rapport entre ces deux histoires ?

On passe du présent au passé à travers les chapitres, le suspense est donc délivrer à juste dose en tissant le lien de cette histoire émouvante mais certains passages sont un peu longs, l’intrigue tarde ce qui a largement affaibli mon intérêt. Mais une fois encore ma curiosité a payé et j’ai découvert un amour plus fort que tout, une amitié à toute épreuve, la fin est triste mais belle.

Je mettrais toutefois un bémol, ce que j’ai lu c’est 200 pages où on tourne en rond et 100 pages où tout se passe, tout s’éclairci, où finalement certains évènements, sentiments des personnages, auraient du être développés. En gros je me suis farci 200 pages de détails pour finalement rester sur ma faim.

 

Deux secondes qui ont déréglées le cours d’une vie.

 

Je vais me plonger dans l’autre roman de Rachel Joyce La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi, roman qui m’avait attiré à sa sortie et qui est entré dans ma PAL que récemment. J’espère être agréablement surprise.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article