Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre! Septembre! - Emmanuelle Maffesoli et Clément Bosqué

Editions Léo Scheer

 

Présentation

 

Paris, fin août. Pierre vient d’emménager et entre dans la routine de sa vie parisienne et de son travail à Radio France. Il fait de grandes marches dans son quartier. Il rencontre même, fugacement, une jeune femme qu’il perd tout de suite de vue.

En proie à une certaine agitation, Pierre fait alors la connaissance de Rebecca, sa voisine de palier, et de son compagnon, Dan, un thésard chétif et provocateur. Elle passe son temps à la bibliothèque, et lui à éructer contre le monde et ses conformismes. C’est le début d’une amitié. Et d’une série d’autres rencontres – journalistes, intellectuels, prêcheurs de résistance et autres critiques – au fil d’un voyage au cœur de la bien-pensance.
Mais que veut Rebecca, derrière sa quête de légèreté rêveuse ? Que cache Dan, sous cette ironie mordante dont il ne se défait pas ? Dans la chaleur étouffante de la fin d’été, les premières feuilles mortes tombent. Les illusions se fissurent. Septembre est là, et l’orage gronde.

 

 

Avis

 

Récit sur un mois (Septembre) de l’arrivée de Pierre à Paris avec un job en poche, celui de documentaliste à Radio France. Il marche et découvre la ville, ses endroits importants comme la Grande Bibliothèque ou Place de la Nation et ses « spécimens  humains », un peintre et son joli modèle Josépha, ses voisins Dan et Rebecca, leurs amis, des professeurs, animateurs radio… de l’amour, des amitiés, des portraits de personnages emblématiques de la société, portrait pas très flatteur des journalistes et de leur passion de l’info, portrait d’étudiant thésard dont le but de leur recherche reste un grand mystère, passant par une interview à un cours à la Sorbonne pour retraités. Autant de situations dans lesquelles Pierre se fond, se laissant guider et endossant différents rôles, s’adaptant à chaque rencontre au monde qui lui est ouvert.

L'appartement de Pierre persistait à le projeter à nouveau dehors dès qu'il mettait un pied chez lui. Les muscles d'une langue de baleine le poussaient inexorablement vers la mâchoire, hors du gosier. Il retrouvait alors les rues de son quartier...

On commence sous le soleil de cette fin de mois d’Août pour finir sous la pluie de ce mois de Septembre, dans une ville si urbaine qu’est Paris où la nature se fait pourtant entendre dans les descriptions de cet automne naissant.

Le texte est parfois lourd notamment lors des interviews celle d’un économiste, d’un scientifique ou d’un intellectuel, des passages que j’avais follement envie de sauter mais je me suis accrochée pour tenter d’en saisir l’importance pour le récit et qui se sont finalement transformés en véritables caricatures du genre. Je ne vais pas dire que ce livre m’a marqué, le titre et la présentation m’ont attiré pour une raison que je n’ai pas beaucoup aperçue dans le texte. Alors oui je suis un peu déçu, mais en mettant le côté dérision, que les auteurs n’ont pas manqué d’employer, à part, le texte reste dans son ensemble une jolie découverte de Paris à travers les yeux d’un provincial.

Tag(s) : #Livres, #LeoScheer, #Maffesoli, #Bosqué, #Paris, #Septembre

Partager cet article

Repost 0