Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Editions Anne Carrière

 

Présentation

C’est une histoire  de coïncidences. L’histoire de trois Peter Henry Hightower. Le premier est né au début du xxe siècle. Il s’appelait Petro Garko quand il était un petit immigré ukrainien orphelin de père, élevé dans  les quartiers pauvres et industriels de Cleveland. Puis Peter Ukulélé, à la fin de l’adolescence, quand il  a choisi la carrière de bootlegger et de commis de la mafia russe. Enfin, Peter Henry Hightower, quand il a fallu blanchir la colossale fortune qu’il avait amassée  à coup d’assassinats et d’extorsions, ou en infiltrant les fortunes de Cleveland, qu’elles soient du côté de la légalité ou non.

Le deuxième, surnommé Petey, est l’un de ses petits-fils, une « tête de con » selon sa famille. Une petite frappe  qui veut se faire plus grosse que le bœuf et s’embarque dans un réseau du crime international,  plus connecté, terrifiant et efficace que jamais. 

Le troisième, surnommé Pete, est le cousin du précédent. Il n’a pas hérité du gène criminel, grâce à son père qui l’a conçu en Afrique et exfiltré depuis toujours du clan Hightower, dont la puissance repose encore sur des dizaines de cadavres. Pete ne sait rien des siens.  Quel hasard lui vaut de porter le même nom que celui de son imbécile de cousin et d’être pris pour lui ?  À moins que le hasard n’ait pas sa place ici et qu’il s’agisse d’une dette que la famille Hightower doit payer aux cadavres qu’elle laisse derrière elle. Ou d’une morale fondée sur l’impossibilité de se soustraire aux liens du sang, celui qui court dans nos veines et celui qui a coulé sur l’asphalte.

" Il y a du sang et des lambeaux de chair partout. Il y a tellement de monde impliqué : la famille Hightower et tous ceux qu'elle a approchés, tous ceux auxquels elle a fait du mal. Il y a des hommes et des femmes, et aussi de la politique, de l'histoire, celle de la famille mais aussi celle de quatre pays différents. Ce qui signifie qu'il va falloir beaucoup bouger. Pas question de suivre un seul personnage de bout en bout, fidèle au tic-tac de l'horloge. Il n'y aura pas de confusion à la fin, tout sera éclairci avant. Mais il faut bien commencer quelque part."

 

Avis

A travers l’histoire d’une famille c’est l’histoire d’un pays que l’on retrouve. Rufus et Muriel sont frère et sœur et ont chacun eu un fils mais comme Rufus a coupé les ponts avec sa famille les deux garçons sont finalement nommé à l’identique : Peter Henry Hightower. Ce nom a un sens particulier car c’est celui choisi par leur grand-père lorsqu’il a lui-même coupé les ponts avec ses origines ukrainiennes, son quartier.

Petro Garko est son nom d’origine, ce jeune homme d’un quartier pauvre de Cleveland, prend son destin en main, il devient un criminel, côtoie la mafia locale et la contrebande d’alcool et les casinos dans les années 20-30, avant de comprendre que le légal est bien plus lucratif même s’il faut toutefois passer de temps en temps par des magouilles. Il devient en quelques années un homme très puissant, marié à la sœur d’un associé en affaire, il aura cinq enfant : Henry, Rufus, Sylvie, Muriel et Jackie, avant de mourir en 1966.

C'est sur les bases de ce passé criminel que toute une famille évolue tant bien que mal, certains refusent cet héritage, d’autres s’en accommodent et en vivent même s’il faut pour cela entrer dans la danse, prendre la relève. Et c’est la génération suivante des Hightower qui fera gripper la machine si bien huilée par Sylvie.

Le Peter de Muriel essaiera d’entrer dans le business en se rendant en Urkraine malheureusement il n’a pas l’étoffe de son grand-père et la petite virée tourne au drame. Poursuivit par ses « partenaires » urkrainien Peter réussit à prendre la fuite, ce ne sera pas le cas de son ami Curly qui finira au fond d’un lac et de sa petite amie qui finira vidée de ses organes. C’est là que le Peter de Rufus entre en scène malgré lui car pour son malheur il porte le même nom que son cousin et sera rattrapé par les erreurs de celui-ci, ne connaissant pourtant rien du passé de sa famille il lui faudra affronter les révélations, les non-dits, secrets et autres cadavres sur lesquels s’appuie la puissance des Hightower.

 

C’est un roman passionnant tant par l’histoire même de cette famille déchirée que par les thèmes abordés : la mafia, les meurtres, les bootleggers, le trafic d’organes, de drogue,  l’ambition de bâtisseurs, l’évolution de la société américaine mais aussi celle de l’Europe de l’Est. Sur un siècle l’auteur nous raconte l’ascension de cette famille jusqu’à sa chute programmée. Beaucoup de références historiques, sportive ou sur l’avenir d’une ville en déclin, sur la chute de l’URSS et les trafics en tout genre. Les personnages tiennent chacun un rôle très important dans la construction de l’histoire, même cette pauvre Madalina qui est malheureusement tombée sur la mauvaise personne. J’ai beaucoup aimé le personnage de Sylvie, grand Mani tout de la famille, œuvrant dans l’ombre et qui à l’occasion de la bévue de son neveu prend finalement tout en main pour sauver la tête de tout le monde.

Une découverte étonnante, une construction intéressante car passant d’une époque à une autre des détails apparaissent qui éclairent le lecteur et dynamisent le récit. De la cruauté, du bon sens, de la jalousie et de l’esprit de famille c’est ce que révèle cette histoire.

Je ne peux que vous le conseiller avec beaucoup de ferveur.

Tag(s) : #Livres, #AnneCarrière, #Slattery, #Mafia

Partager cet article

Repost 0