Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Editions L’Ecole des Loisirs

Parution : Septembre 2014

 

Présentation

Peut-on monter dans la voiture de quelqu’un que l’on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l’automobiliste n’est autre que monsieur Smith, le professeur d’anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée.
Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite sœur, Sacha, de les raccompagner chez elles, de l’autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d’un trajet. Quelques jours plus tard, c’est leur mère, Erika, qui se laissait séduire. Monsieur Smith est venu de plus en plus souvent à la maison, accumulant les bons points, avec son don pour la pâtisserie et ses faux airs de Gregory Peck.
Phénix et Sacha ont bien remarqué qu’il était un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison. Oh, trois fois rien, pas de quoi s’inquiéter. Comment auraient-elles pu se douter qu’elles venaient de faire entrer le loup dans la bergerie ?

Avis

Phénix, 17 ans et timide, se réfugie volontiers dans les livres, passion reçue de son père,  quant à  sa sœur Sacha 8 ans, est très intelligente et fait le bonheur de sa grande sœur.

Toutes deux s’inquiètent pour leur mère, Erika, toujours seule depuis le départ de leur père. Un jour, après avoir crevé la roue de leur vélo, elles rencontrent le séduisant professeur d’anglais, M. Smith, qui propose de les raccompagner chez elle en voiture. Ce jour là une fumée étrange apparaît au dessus des bois, en arrivant les filles se rendent compte que leur mère brûle tout ce qui pourrait leur rappeler leur père. Puis par un heureux hasard Erika et M. Smith commence à se fréquenter avant que celui-ci n’emménage avec elles pour former une famille.

Ce qui commence par être une chance dans leur vie tourne vite au vinaigre ; le bonheur retrouvé vire à l’horreur. Les coups pleuvent sur Phénix qui décide de ne rien dire et de maquiller ses hématomes, pourquoi ? Une seule raison à cela : Si par un mystérieux hasard votre mère a le moindre doute, j’envoie Phénix en pension et m’occupe de Sacha.

Protéger sa petite sœur devient son unique but, mettant ainsi de côté son amour naissant pour Merlin, et la vie de Phénix devient un cauchemar.

 

La quatrième de couverture fait froid dans le dos, on s’attend certes à quelque chose de vraiment pas beau mais le courage d’une toute jeune fille qui endure l’indicible pour épargné sa petite sœur est tout simplement touchant. Phénix nous raconte son quotidien, ses peurs et les coups, et ce désespoir qu’il l’empêche d’en parler à sa mère tant Jessup Smith gère sa violence physique et mentale en main de maître.

Si je pouvais faire confiance à Erika, je me comporterais comme une fille envers sa maman. Je lui proposerais de s’asseoir à nouveau, de m’écouter, et elle me croirait. Elle chasserait Smith puis nous nous enlacerions toutes les trois. Il n’y aurait pas besoin de grandes déclarations, juste le sentiment d’être mère et filles. Sauf qu’en réalité les mensonges d’un autre viennent de m’anéantir, de me reléguer au même rang que les objets de Papa.  Erika s’empresse de sortir de la chambre comme si la pièce était en feu. Moi non plus, je ne vaux plus la peine d’être sauvée.

Un roman sombre dont le dénouement et la fin heureuse arrive très vite, roman jeunesse oblige l’amour prend le dessus. Il est intéressant de voir comment cette violence affecte les deux jeunes filles et je pense que ce thème est abordé intelligemment par l’auteure, démontrant que la honte ne doit pas s’abattre sur la victime et que se soustraire du reste du monde ne fait qu’empirer les choses.

Les personnages sont d’ailleurs bien choisis : Jessup l’homme violent masquant ses faiblesses et les faisant payer aux autres, Erika la mère absente et aveuglée, le père rêveur et absent, Merlin le bellâtre protecteur, et les thèmes : la maltraitance, l’abandon, la relation entre frère et sœur, la famille recomposée ; autant de sujets qui donnent à ce roman une importance particulière pour les jeunes d’aujourd’hui.

Tag(s) : #Jeunesse, #EcoledesLoisirs, #Rugani

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :