Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Quand l'amour dépasse les frontières, brave les kilomètres et les conventions : un authentique conte de fée qui donne des ailes...


Pikej est indien, Lotta suédoise. Il est né dans les forêts reculées de l'Orissa au sein d'une famille d'intouchables, elle a grandi dans le confort douillet de la bonne société scandinave. Les chances qu'ils se rencontrent étaient infimes. Pourtant, l'astrologue qui s'est penché sur le berceau de Pikej l'avait prédit : « Tu épouseras une fille qui ne viendra ni de cette ethnie, ni de ce village, ni de cette province, ni de cet État, ni même de notre pays. »
Au moment ou leurs regards se croisent, au pied d'une fontaine de New Delhi, le jeune dessinateur de rue en a subitement la certitude : c'est elle. La fille de la prophétie. Oui, elle sera sa femme. Oui, il ira la retrouver jusqu'aux confins de la mer du Nord. Il n'a pas les moyens de se payer le voyage ? Qu'à cela ne tienne, il enfourchera son vélo...

Avis

Un roman? non! une histoire vraie avec photo à l'appui :) 

Un beau voyage en Inde avec Pikej né dans les forêts de l'Orissa de son vrai nom: Jagat Ananda Pradyamna Kumar Mahanandia, on y voit les merveilles de ce pays et les difficultés vécues par les intouchables, les problèmes de caste auxquels Pikej a été maintenus dans l'ignorance dès son plus jeune âge feront vite surface et le mettront face à une terrible discrimination. Une grande partie du livre tente d'expliquer comment les intouchables vivent avec cette discrimination constante: à l'école il est maintenu à l'écart hors de la classe, tenu à l'écart des temples par les brahmanes, trouver un travail est difficile jusqu'à ce que le dessin et sa grande gentillesse le sauvent de la misère. Très doué il parvient à entrer à l'école des Beaux Arts grâce à une bourse et à ses portraits vendus dans la rue.

Une précision s'impose, on est dans les années 1970 et beaucoup de jeunes hippies se rendent comme ils peuvent en Inde, devenu le pays par excellence de la zen attitude, et des drogues, la route de Katmandou très prisée par ces jeunes occidentaux en font une belle aventure à elle toute seule.

Puis Pikej rencontre Lotta, une suédoise, aux abords d'une fontaine de New Delhi et comprend aussitôt qu'elle est la fille de la prophétie donnée par l'astrologue à sa naissance.

« Tu épouseras une fille qui ne viendra ni de cette ethnie, ni de ce village, ni de cette province, ni de cet État, ni même de notre pays. »

Ils vivent un beau conte de fée jusqu'à ce qu'elle ne doive repartir vers la Suède à Boras. Il ne peut vivre sans elle, la rejoindre? malheureusement le voyage coûte très cher à cette époque, le seul moyen de locomotion envisageable: le vélo et 7000 km, plus que le courage c'est l'amour qui le fera avancer. De rencontres inoubliables, entraides et péripéties, Pikej fera le voyage jusqu'à son amour car son but est qu'elle devienne sa femme.

 

L'aventure surprenante d'un jeune homme qui refuse de se résigner, qui à la seule force de sa volonté et de son talent réussira à devenir quelqu'un. L'histoire de l'Inde, de sa politique et de sa misère sociale, d'Indira Gandhi et du mouvement hippie. Un conte qui fait sourire, une épopée digne d'un film de Bollywood où la fin heureuse n'est due qu'à l'amour.

Une agréable surprise, une lecture agréable passée en compagnie de Pikej le bienheureux.

Lu dans le cadre du Challenge Petit Bac 2015

Tag(s) : #Livres, #Fleuve, #Andersson

Partager cet article

Repost 0