Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en travaux !

Dites aux loups que je suis chez moi - Carol Rifka Brunt

Présentation

Nous sommes au milieu des années 1980, aux États-Unis. June est une adolescente taciturne, écrasée par une sœur aînée histrionique et des parents aussi absents qu’ennuyeux. Depuis sa banlieue triste du New Jersey, elle rêve d’art et de son oncle Finn, un peintre new-yorkais reconnu. Mais Finn est très affaibli et meurt bientôt de cette maladie qu’on n’évoque qu’à demi-mot, le sida. Inconsolable, la jeune fille se lie d’amitié avec un homme étrange, Toby, qui se présente comme l’ami de Finn. Confrontée à l’incompréhension de son entourage, et à la réalité d’une maladie encore honteuse, June va brusquement basculer dans le monde des adultes et son hypocrisie.
Roman d’apprentissage bouleversant, chronique des années sida vues par les yeux d’une adolescente, Dites aux loups que je suis chez moi révèle une auteure à la plume sensible et puissante.

Dites aux loups que je suis chez moi - Carol Rifka BruntDites aux loups que je suis chez moi - Carol Rifka BruntDites aux loups que je suis chez moi - Carol Rifka Brunt

Avis

Un sujet délicat, une période difficile et une belle découverte.

L’histoire se déroule au milieu des années 80 aux Etats-Unis, essentiellement sur New-York et sa banlieue. June est une ado aux jeux solitaires et secrets qui vit avec ses parents et sa sœur Greta dont elle s’éloigne tout doucement. Toutes deux pose pour leur oncle Finn, peintre renommé, qui décide de faire leur portrait avant de les quitter. Finn est homosexuel et atteint du Sida, cette maladie qui fait une apparition en force durant cette période et dont on se sait encore pas grand-chose, il sait qu’il va mourir bientôt, alors chaque dimanche elles sont dans son appartement de New-York avec leur mère, officiellement pour poser, officieusement pour profiter encore un peu de lui.

June admire son oncle et l’aime énormément, mais ne comprend pas les réactions sévères de sa sœur et le retrait de sa mère, lors de l’enterrement June aperçoit un homme très peiné que l’on garde à distance de la cérémonie. Elle ignore qui il est et on lui refuse la possibilité de le savoir, elle sait pourtant qu’il a un lien avec son oncle et June, cette jeune fille anéantie, va tenter de le rencontrer. Une relation se crée entre eux ; June connaîtra des secrets qui modifieront sa vision de la vie et vivra des instants qui vont l’ouvrir aux autres.

Un récit émouvant sur l’amour, le partage et l’impact du Sida, la honte qu’il produit et tout ce qu’on ignore encore à son propos. Les réactions sont dures et le jugement facile, une personne sera le centre du rejet et de la haine mais June en fera un ami, il sera un lien avec son oncle et son monde, cherchant en lui un peu de Finn pour surmonter sa peine et le manque.

Beaucoup d’émotions dans ce roman, l’histoire happe le lecteur très facilement parce que les personnages et leurs contradictions nous touchent, parce que le thème en lui-même et en ce qu’il provoque est sensible et terrifiant, et parce qu’il est facile d’être bouleversé par les situations auxquelles June est confrontée et les souvenirs qui l’attristent. De plus l’auteur dose avec légèreté son intrigue, dévoilant tout doucement une réalité qui ne sera pas bonne à entendre.

Une jeune fille qui va au-delà des préjugés, des jalousies et de ses peurs pour tenir une promesse, en voilà une belle leçon !


Merci à Babelio et aux éditions Buchet Chastel pour cette découverte.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léa Touch Book 14/07/2015 17:39

C'est un beau coup de cœur pour ma part :)

stemilou 15/07/2015 10:22

oui j'ai vu ton article ce matin :) c'est un très beau roman

Nelcie 22/06/2015 13:05

Je croise souvent ce livre sur les pal, wish, blogs... mais je n'avais jamais pris le temps de lire un avis dessus. Maintenant, je comprends pourquoi beaucoup veulent le lire ! Il a l'air vraiment très intense et intéressant.

stemilou 23/06/2015 09:45

oui le problème de ce virus déclaré comme honteux vu à travers les yeux d'une enfant c'est tout simplement beau :)

ATea 20/06/2015 08:13

Très belle chronique qui me fait dire une chose : Un livre de plus dans ma Liste de Souhaits, mais pas juste pour accumuler. Parce que l'histoire me parle profondément. Merci pour cette découverte Stemilou.

stemilou 23/06/2015 09:46

J'espère que tu vas pouvoir le découvrir très vite :)