Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

«  Il entre sans se presser, désinvolte. Un sourire au coin des lèvres, grand, un peu voûté, la démarche hésitante. Sous les flashes qui crépitent, malgré l’interdiction, ses yeux pétillent. Mi-gêné, mi-amusé, l’air de rien, il sort de sa coquille, prend quelques secondes pour observer la foule, curieux, vulnérable, perplexe. Le temps de traverser l’estrade, il endosse une nouvelle carapace, drapé dans le statut qui a réuni ici près de trois cents journalistes venus des quatre coins de la planète  : celui de l’écrivain le plus célèbre au monde.  »

Du 12 au 16 novembre 2013, Stephen King a passé une semaine à Paris pour promouvoir son nouveau livre, Docteur Sleep. L’occasion pour des milliers de lecteurs de rencontrer leur auteur fétiche, et pour Alexandra Varrin de transformer cet événement exceptionnel en véritable quête identitaire et introspective.
Au cours des cinq rendez-vous qui jalonnent cette semaine, elle se replonge dans l’œuvre monumentale de son idole, et poursuit, tout en interrogeant notre rapport à la fiction, son propre autoportrait.

Stephen King n'est ni mon ami ni mon père de substitution. Il est quelqu'un pour qui aucun mot n'existe. Le lien qui m'unit à lui est pareil à son univers: vraisemblable mais pas réaliste. Il n'est pas fait pour exister, il est fait pour être vécu.

Avis

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je n'ai pas du tout accroché, la quatrième de couv' semblait prometteuse: découvrir le grand Stephen King et ses oeuvres à travers une de ses plus enthousiaste fan française, voilà un thème qui aurait pu attirer plus d'un lecteur.
Il faut préciser que ce n'est pas un livre sur cet auteur culte mais plutôt une sorte d'analyse de sa bibliographie et l'explication de ce lien qui lit Alexandra Varrin à Stephen King. Une semaine donc pendant laquelle Alexandra Varrin fera une autoanalyse de cette adulte qu'elle est devenue grâce à sa passion pour Stephen King.

Pourquoi ce livre qui paraît pourtant plein d'esprit? parce que je n'ai perçu dans ce récit qu'une sorte de reportage et de descriptions de livres de cet auteur, des longueurs qui déstabilisent le lecteurs n'ayant jamais lu Stephen King, alors on lit sans savoir de quoi l'auteur veut parler, on est perdu et au final on décroche.
Je peux comprendre que rencontrer l'auteur qui a bouleversé notre vie peut être un moment d'une grand importance mais l'auteur ne partage pas vraiment cette émotion avec le lecteur et ça aurait pourtant fait toute la différence; ou alors c'est moi qui n'est pas réussi à en saisir le sens.

Ce livre a été une déception.

Tag(s) : #Livres, #Varrin, #LeoScheer

Partager cet article

Repost 0