Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C'est toute ma vie.» Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Avis
Ce court livre écrit par petites phrases se lit très vite, mais pour apprécier toute l'histoire touchante et terrible de Charlotte Salomon autant le lire en douceur. L'auteur évite les détails encombrants et va à l'essentiel, son texte ainsi épuré se concentre sur l'essentiel et on lit dans l'urgence comme si Charlotte risquait de disparaître d'un moment à l'autre, comme s'il était vital de connaître sa vie au plus vite car elle ne sera pas là éternellement, la guerre l'encerclant tout doucement.

L'enfance puis l'adolescence de Charlotte défile, les drames aussi, elle perd tout d'abord sa mère et a du mal à trouver sa place avant du se réfugier dans le dessin et l'amour. Mais cette jeune fille juive membre de la bourgeoisie berlinoise n'en a pas fini avec les souffrances, rejeté par la société nazie elle intègrera pourtant l'école des Beaux-Arts mais doit s'effacer pour laisser briller les autres, les biens nés, jusqu'à ce que la fuite devienne son seul recours face à la pression nazie. Elle rejoindra ses grands-parents dans le sud de la France à Villefranche-sur-Mer et laissera son grand amour derrière elle, la plus grande de ses douleurs. Dorénavant l'art est sa seule porte d'évasion, la possibilité de transmettre son histoire, c'est entre 1940 et 1942 qu'elle peindra son oeuvre: Vie? ou Théâtre?, mais dénoncée elle sera arrêtée puis déportée avec son mari. Elle mourra à l'âge de 26 ans et enceinte de cinq mois.
Après la guerre, son père et sa belle-mère retrouveront sa trace et exposeront son oeuvre pour lui rendre hommage.

J'ai été énormément touchée par le récit de cette vie tout en finesse, la présence de l'art pour se dégager du réel et marquer son empreinte sur le monde, malgré les tragédies qui ont jalonnées son parcours. Puis c'est le côté investigation qui m'a surprise, le fait de retrouver l'auteur dans le récit, partageant ses impressions lorsqu'il se retrouve devant la porte de l'appartement familial des Salomon par exemple ou devant la villa de Villefranche sur Mer; c'était une surprise agréable qui apporte encore plus de réel et d'émotions au récit.

Un très beau texte.

Charlotte – David Foenkinos
Tag(s) : #Livres, #Gallimard, #Foenkinos

Partager cet article

Repost 0