Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
L’histoire d’un indestructible « fil de vie » de mère en fille.
« Je suis l’enfant de multiples orages, la fille de rivières de sang. L’Arménie m’a enfantée, mais le pays de mon cœur a été détruit. Gamine, à Paris, j’ai écouté les échos lointains du peuple arménien qui a été égorgé là-bas, en 1915. Toute ma vie, j’ai entendu parler de « là-bas ». Achrène, ma grand-mère, était de là-bas, Azad, ma mère, était de là-bas… Comme des milliers de femmes battues, vendues, violées, déportées, comme tous ces enfants noyés, elles étaient promises à la mort. Elles ont survécu par miracle.
Pendant des années, j’ai reconstitué leur histoire. Ce livre, je l’ai écrit avec l’encre de mon âme. »
En racontant l’incroyable histoire de sa grand-mère et de sa mère, gaya guérian révèle la cruauté terrifiante du génocide arménien. elle montre aussi qu’avec le plus lourd des héritages, on peut embrasser la vie.

Le terme même de « banalité » perd tout son sens quand on est enfant d’Arméniens. Plus rien n’est ordinaire. Chaque seconde est une victoire sur la mort. Chaque geste l’affirmation de la vie.

Avis
A travers le destin de sa grand-mère Achrène mère et veuve fuyant la mort et de sa mère Azad toute petite-fille à ce moment-là presque orpheline, l'auteure Gaya Guérian nous raconte une partie du génocide arménien et de la fuite. En cette année 1915 les arméniens redoute une fois de plus les massacres et à partir d'avril l'armée turque tue et déporte plus d'un million d'arménien, dans ce livre il est fait référence à la ville de Trébizonde et aux horreurs vécues par ses habitants, un acte terrible m'a glacé le sang plus que tout autre: les soldats enfermaient les enfants dans des sacs avant de les transporter au large et de les jeter à la mer. C'est comme ça que la grand-mère Achrène a cru perdre sa fille à tout jamais, a cru subir la plus grande des douleurs mais malheureusement ce ne fut pas le cas.
Je ne pense qu'il soit utile ni même judicieux de retransmettre ici toutes les exactions commises par les soldats turcs et autres bandits, par les hauts gradés et sous la direction du gouvernement, ce fut terrible d'autant que la Turquie alliée de l'Allemagne voit une légitimité à ce massacre pendant la première guerre mondiale, accusant les arméniens d'être alliés aux ennemis. Une bonne manière d'éviter d'invoquer des différences religieuses.

Ce témoignage montre la ténacité des survivants installés soit à Constantinople soit exilés en Europe et en Grèce, nombre d'arméniens embarqueront pour Marseille laissant derrière eux tous leurs biens qui pour la plupart seront volés, revendus ou les maisons données à des locaux. C'est donc en France qu'Achrène et Azad s'installe après des retrouvailles digne d'une vrai miracle, la vie s'écoule et la famille s'agrandit et avec l'espoir de voir renaître l'Arménie, de voir reconnu un génocide, une épuration ethnique; chaque arménien porte en lui un drame et tente de se reconstruire c'est le cas de la grand-mère Achrène qui fait figure de socle familial et qui espère à travers ses descendants retrouver le goût de vivre et ne pas se laisser submerger par ses souvenirs et la nostalgie de sa ville natale, de son pays. Il est énormément question de sauvegarde de l'identité arménienne par l'intégration des enfants dans une école arménienne, par le partage de souvenirs, la cuisine sans jamais laisser paraître une quelconque souffrance. Certains passages sont durs mais reflètent aussi le courage de ce peuple que le destin s'acharne à éprouver.

Une histoire triste qu'il est difficile d'imaginer, les persécutions de peuples ne finiront pas, le passé se répète sans qu'aucune leçon n'en soit tirée. Ce livre, ce témoignage magnifique se lit très vite, je trouve dommage que certains points n'aient pas été davantage développé et qu'au contraire il y ait eu un étalage de grandes personnalités. Cet ouvrage reste tout de même une belle découverte pour moi qui cette année m'intéresse particulièrement à l'histoire de l'Arménie.

Lu dans le cadre d'une Masse critique spéciale de Babéio en partenariat avec XO Editions.

Tag(s) : #Essais, #XOEditions, #Guérian, #Arménie

Partager cet article

Repost 0