Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Dans ce troisième épisode de Pablo, Picasso fait vivre à Fernande un western à dos d'âne dans le village le plus reculé de Catalogne : Gosol. Là, il fricote avec des contrebandiers primitifs. Son art s'épure et il crée de nouveau ; les chefs-d'oeuvre s'accumulent. Une nuit, le couple doit fuir une prétendue épidémie de typhoïde. Picasso serait-il paranoïaque ? Fernande en est persuadée. Mais de retour dans leur atelier parisien étrangement dévasté, elle commence à douter... Et si Dieu se jouait vraiment de Pablo ? Au Bateau-Lavoir, Picasso termine le portrait somptueux de Gertrude Stein. Le peintre est mûr pour rencontrer son principal rival : Henri Matisse. Tout oppose ces deux hommes, et Picasso, en cet automne 1906, n'a plus qu'une idée en tête : clouer le bec à ce Français ringard avec un tableau révolutionnaire... Le Bordel !

Avis
C'est avec grand plaisir que je retrouve Pablo qui dans ce troisième tome va rencontrer Matisse. Fernande et Pablo sont donc en Espagne, un séjour pendant lequel Fernande fera la connaissance des parents et amis de Pablo, mais celui-ci toujours aussi jaloux préfèrera s'éloigner et de se réfugier à Gosol, un endroit vide de tout mâle susceptible de charmer Fernande. C'est dans cet endroit qu'il retrouvera l'inspiration avant de regagner Paris, d'entrer dans sa période africaine et s'engageant dans un art plus moderniste. Mais un rival de taille fait son apparition: Matisse dit "Cher Maître".

L'histoire prend de l'ampleur, les grands personnages se succèdent et Pablo commence à approcher de son art tel que nous le connaissons (le mieux), j'aime particulièrement cette façon de rendre le Paris artistique de l'époque, les couleurs et les détails qui foisonnent rendent le dessin très réaliste.

Le personnage de Pablo paraît, dans ce troisième opus, de plus en plus parano mais également espiègle comme un enfant, ce qui m'a beaucoup étonnée. Cette BD est d'une grande richesse et j'apprécie énormément le travail des auteurs, il est toutefois bien dommage que cette série sur un grand artiste tel que Picasso ne se fasse que sur quatre tomes.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #Dargaud, #Oubrerie, #Birmant

Partager cet article

Repost 0