Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en travaux !

L'étrange affaire des corps sans vie - Régis Hautière et David François

Présentation
14 octobre 1898. Le corps d'un homme sauvagement mutilé est retrouvé dans le quartier populaire d'une ville de province. Un mois plus tard, un autre cadavre est découvert, à quelques rues de là. Puis d'autres encore, les mois suivants. L'absence de mobile et de lien entre les meurtres décontenance les services de police, dont l'enquête piétine rapidement. C'est alors qu'un jeune médecin décide de mettre son nez dans cette étrange affaire...

Avis
Un corps est retrouvé mutilé dans une ruelle, une blessure en particulier fait courir des rumeurs de la présence d'un loup garou dans la ville mais cette possibilité est vite oubliée lorsque plusieurs autres corps sont retrouvés à intervalles réguliers. Pourrait-il s'agir d'un tueur en série?
Un jeune étudiant va s'intéresser de près à cette série de meurtres après que la police ait arrêté un homme afin d'étouffer l'affaire, la résolution de la mort de pauvres malheureux n'est pas une priorité et tente même de les dissimuler. Notre détective en herbe va mettre au jour un drôle de manège dans lequel un riche industriel est impliqué.

Une belle enquête policière en BD dont le titre et la couverture m'a d'abord fait penser à un certain jeu vidéo bien connu de tous et le plus incroyable dans cette affaire est que le suspect numéro un sans aucun doute coupable n'a finalement tué personne, alors vous me direz dans ce cas comment peut-il être coupable? Par un dispositif très ingénieux Régis Hautière nous présente une autre manière de tuer sans tuer. L'enquête menée par ce jeune étudiant en médecine rappelle les méthodes utilisées par Sherlock Holmes.
J'ai apprécié le choix du lieu, une ville de province à la fin du XIXe siècle, qui change un peu de l'habituel choix de la capitale française ou anglaise dans ce genre de polar. Cet album est donc une réussite on y trouve du suspense et du mystère, des quartiers sombres et des meurtres.
Les dessins ne sont pas nets à proprement parlé, les personnages sont caricaturés et les décors très détaillés qui donne à l'ensemble un style graphique particulier et très apprécié.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article