Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Hortense, sur sa falaise, tient son journal intime. Elle y raconte combien c'estdur d'être une sur cinq, une parmi la multitude. Que va-t-elle devenir ? Architecte de monuments éternels ? Chirurgienne de maladies incurables ? Et si c'était comédienne ? Pour cela, il faut une présence, une voix, de la mémoire et de l'entraînement. Alors elle referme son journal, quitte sa falaise, et elle fonce.

Avis
Deuxième tome de cette série dont les héroïnes sont cinq soeurs orphelines vivant à la Vil'Hervé. Après un premier tome qui décrivait le quotidien de cette famille pas comme les autres et en particulier de la petite dernière Enid nous voici dans ce deuxième opus en compagnie d'Hortense. Cette jeune fille de 11 ans est très timide et réservée mais nous accueille néanmoins dans sa vie et surtout dans son journal intime, avant dernière de cette fratrie Hortense est toujours plongée dans un livre pourtant malgré sa timidité elle va, sur les conseils de sa professeure, s'inscrire à des cours de théâtre, elle se fera également une amie nommée Muguette qui va beaucoup l'aider à s'ouvrir aux autres. Cette dernière est très drôle et vivante malgré sa maladie, je pense que c'est bien ce personnage qui permet à Hortense de s'épanouir, de voir la vie et les autres autrement, surtout de ne pas mettre d'obstacle entre elle, sa famille et son environnement.
Ainsi ce tome tourne autour de l'évolution d'Hortense mais ce fut un plaisir de se replonger dans la vie tumultueuse de ces cinq soeurs qui se querellent mais s'adorent. Je trouve cette série pleine de bons sentiments, de bonne humeur, un concentré de bonheur qui fait du bien. Le caractère si différent de chacune apportent une ambiance particulière dans cette maison battue par les vents en cet hiver très froid, les dessins réalisés comme pour le premier tome par Cati Baur est simple et coloré je trouve qu'il convient tout à fait à l'atmosphère voulue par Malika Ferdjoukh.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #RuedeSèvres, #Ferdjoukh, #Baur

Partager cet article

Repost 0