Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Où est la valeur d’une vie? Dans le bruit et la fureur ou dans le recueillement du silence? Dans ses batailles ou ses renoncements? William, lui, a choisi le silence il y a 25 ans en intégrant l’ordre religieux des chartreux. Quand un héritage le contraint à quitter le couvent pour Paris, c’est tout un monde nouveau qu’il doit apprivoiser, et des certitudes longuement forgées à interroger... Sa rencontre avec Méry, jeune femme aux jours comptés du fait d’une maladie incurable mais résolument décidée à profiter du temps qu’il lui reste, le confrontera à de nouvelles questions et compliquera ses choix.

Avis
Le silence face à une vie frénétique. William de l'Ordre des Chartreux a fait voeux de silence il y a 25 ans et une vie de moine s'accompagne aussi d'austérité, il a quitté sa vie et ses proches mais aujourd'hui le voilà confronter à un nouveau décès dans sa famille: celui de sa tante qui l'a en plus désigné comme un héritiers et le notaire en change du testament insiste sur la nécessité de sa présence. 
William devenu Marcus après ses voeux devra retrouver son ancienne vie, non sans appréhension et surprises, ses certitudes seront mises à l'épreuve.

Le personnage de William/Marcus va nous guider à travers ses interrogations, sa vie au monastère et sa redécouverte du dehors. Lui qui a passé la plus grande partie de sa vie enfermée dans le silence le voilà qui exprime tout haut ses pensées, il se sent libre, libéré d'un poids peut être devenu trop lourd. Son engagement dans l'Ordre des Chartreux est pratiquement remis en question et pour la deuxième fois de sa vie il devra faire un choix.

Il est difficile de concilier ses convictions et une vie faite de bruit et de couleurs, confronter son désir de solitude à la joie de retrouver les membres de sa famille. Je trouve l'idée de l'auteur très intéressante, il m'est apparu que l'engagement de William n'était pas si important qu'il n'y paraît au début de la BD il se laisse si vite "corrompre" par le dehors qu'il est difficile d'y croire vraiment, pourtant ses réflexions sur le monde et les gens sont à la fois dures et complaisantes.

Le dessin de Zep est mesuré, il utilise une couleur différente selon le moment ou l'événement qui est raconté, le portrait d'un homme face à ses choix passés et ceux à venir, une belle histoire et une belle façon de raconter qui m'a donné envie de découvrir un autre album de l'auteur: Une histoire d'hommes.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #RuedeSèvres, #Zep

Partager cet article

Repost 0