Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Seabearstein met fin à son exil d’artiste maudit pour participer à une expérience artistique hors normes. L’art étant à ses yeux la seule issue possible pour une société en prise avec un obscurantisme croissant, le peintre est chargé de réveiller le seul prophète non-religieux possible, qui n’est autre que Salvador Dali, maintenu cryogénisé à Paris. Il devra pour cela invoquer son esprit grâce aux mises en scènes de quatre modèles de haute couture qui recomposent des tableaux de Dali. Coupés de toute communication avec le monde extérieur, ils embarquent pour un trip mystique et philosophique totalement inédit.
Sauront-ils faire renaître l’esprit du peintre surréaliste ? Et s’ils y parviennent, que pourront la culture, la connaissance et l’amour dans un monde chahuté ? Questions d’autant plus fondamentales que notre héros sera, à l’issue de cette parenthèse, confronté à une réalité violente.

Avis
Après Tu n'as rien à craindre de moi, Joann Sfar nous offre une suite avec cet album dans lequel il est question de sauver la société contemporaine grâce à une personne: Salvador Dali, sauf que celui-ci est censé être mort. La grande surprise est qu'en fait Dali a été cryogéniser et l'objectif est de le décryogéniser afin d'en faire le symbole du renouveau artistique et de la haute couture.
Nous retrouvons Seabearstein le narrateur de la précédente BD exilé au soleil avec sa petite amie, il est aujourd'hui appelé à la rescousse pour mettre en place un hommage à cet artiste, pour cela il va faire appel à quatre mannequins pour une expérience plus qu'originale: se mettre en retrait du monde dans un beau manoir pendant quatre jours, autant dire que les téléphones sont proscrits et la télé inexistante mais certaines choses sont bien présentes comme la tentation avec ces quatre femmes nues ou encore les fameux champignons magiques.

Un album assez cru où la religion et le mystique sont très présent, un récit surréaliste à la hauteur du grand Dali dans lequel il ne faut surtout pas chercher d'intrigue mais lire et voir, tenter de comprendre le cheminement de Joann Sfar car pendant que Seabearstein se tient à l'écart du monde comme dans une bulle protectrice et créatrice, le monde lui continue sa course et sa barbarie avec lui.
Un album étrange et intéressant qui a permis à l'auteur de mettre en lumière Salvador Dali grâce à une rencontre originale à travers les oeuvres de l'artiste et celles du dessinateur. (A voir à l'Espace Dali de Montmartre jusqu'au 31 Mars).

 

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #RuedeSèvres, #Sfar

Partager cet article

Repost 0