Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en travaux !

Les Godillots, tome 3 et 4 - Olier et Marko

Tome 3 : Le vol du Goéland
Présentation

Pendant l'été 1918, les Godillots sont de service sur un terrain d'aviation de la Marne où l'As des As, Alexandre d'Esterrat, donne une conférence de presse. Lors d'une prochaine parade, il veut faire passer son avion, le « Goéland », sous la tour Eiffel. Adulé, mais piqué au vif par les questions des journalistes, le pilote décide d'aller « arrondir » son tableau de chasse en allant « trouer du zinc prussien ».

Il décolle aussitôt, emportant par inadvertance un passager clandestin, pour un vol cauchemardesque au-dessus des lignes ennemies...

Avis
La suite des aventures de ce joyeux trio pendant la Première guerre mondiale. 

L'album débute à l'aérodrome de Tancy-sur-Marne, l'as des as Alexandre d'Estretat est présent pour une cérémonie spéciale initié par l'état major. Le grand aviateur devra assurer le spectacle à bord de son aéroplane, sauf que tout ne va pas se passer comme prévu et mettre en danger le jeune Bixente.
Ce troisième tome m'a davantage plu que les deux précédents, il y a de l'humour et du relâchement puisque que nous sommes en 1918 st que la fin de la guerre se profile à l'horizon, de l'aventure à bord d'un avion et surtout un peu moins de drame. Une belle histoire. 

 

Tome 4 : Le tourniquet de l'enfer
Présentation

Février 1916. Les Godillots pataugent dans la gadoue du «tourniquet» qui mène à la bataille. Chacun gère au mieux sa peur. Sauf un, celui qu’on appelle «Serpolet», qui garde un calme étonnant. Avec Palette et le Bourru, il est chargé de porter un message en début de colonne. Mais un accident chamboule la mission : Serpolet est blessé. Perdu, prenant conscience des dangers qui l’entourent, Serpolet s’enfuit droit devant lui. Il entraîne Palette et le Bourru dans une poursuite délirante vers la tête du Tourniquet où ronronne le grondement de l’Enfer.

Avis
Nous revenons en arrière avec ce quatrième tome puisque l'histoire se déroule en hiver 1916 aux alentours de Verdun. Un hiver rude qui bloque les véhicules de l'armée, nos compères sont donc chargés d'apporter un message au quartier général. Cette simple mission va se transformer en catastrophe après que le principal missionnaire soit victime d'un malencontreux accident.
Je ne comprends pas ce choix des auteurs de distiller une histoire antichronologique qui gâche un peu ma lecture et le suivi de cette série, cela dit l'idée d'offrir une BD sur la Grande Guerre au jeune lectorat reste excellente sans que je n'ai pas trouvé mon compte cet album, le dessin est simple et très coloré apportant un côté plaisant à la lecture.
Je ne pense pas suivre cette série au delà ce de quatrième tome, je n'accroche pas trop.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article