Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Une romancière à succès revient sur un crime commis dans la demeure de sa grand-mère pendant la guerre, un soir de réveillon. Un employé de bureau qui s’est introduit de nuit dans le bureau de son patron pour feuilleter ses revues pornographiques devient le témoin d’une aventure amoureuse illicite, et bientôt d’un meurtre qui le place face à un dilemme atroce. Le fringant inspecteur Adam Dalgliesh enquête sur la mort d’un patriarche qui s’est suicidé dans des circonstances suspectes, puis sur celle d’un très vieux monsieur très riche qui aurait été empoisonné par sa très jeune femme soixante-sept ans plus tôt…

Avis
Une petite envie de prolonger l'esprit des fêtes et de me plonger dans de légers romans policiers à l'anglaise m'a attiré vers ce recueil de nouvelles signé P.D. James.
Des enquêtes menées soit par un jeune inspecteur, une romancière, un employé de bureau ou un simple héritier qui demande de l'aide, quant aux crimes eux mêmes ils sont récents voire très anciens comme lors d'une soirée de Noël pendant la guerre. Nous retrouvons un crime déguisé en suicide ou encore dans une nouvelle qui m'a paru vraiment "tordue" le meurtre d'une femme adultère dont l'amant est accusé et dont le voyeur qui assisté à leurs ébats mis face à un dilemme. Ou encore une charmante enquête sur un héritier qui souhaite connaître l'origine de la fortune de sa tante espérant que celle-ci ne soit pas douteuse.

Un recueil de petites enquêtes qui révèlent le côté sombre et manipulateur de l'être humain, les décors et lieux de crimes sont forcément de belles demeures anglaises voire la bibliothèque elle-même, les personnages proviennent eux de grands familles aisées et les mobiles de meurtres peu originaux (l'argent en général).
Des nouvelles policières qui m'ont permis de ne pas voir le temps passer en salle d'embarquement et un vol accompagné d'une belle brochette de meurtriers, évidemment tout se passe très vite le meurtrier est vite découvert mais parfois il n'est pas celui que l'on croit ... comme quoi même en quelques pages un auteur peu nous surprendre.

Le style est simple, des nouvelles plaisantes aux intrigues bien ficelées.

Tag(s) : #Livres, #Fayard, #James

Partager cet article

Repost 0