Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
À chaque minute, quelque part dans le monde, quelqu'un se fait tirer dessus.
Il y a plus d'un milliard d'armes en circulation sur la planète. Chaque année, douze milliards de balles sont produites, soit presque deux balles par être humain, et on compte environ cinq cent mille décès par balle.
Et dans certains endroits sur terre, il est plus facile de se procurer une arme qu'un verre d'eau potable.

Pour mieux comprendre cette effarante prolifération, Iain Overton, grand reporter souvent primé, embarque dans un voyage de tous les dangers qui va le mener dans vingt-cinq pays, de l'Afrique du Sud à l'Islande, du Salvador au Cambodge, à la rencontre de soldats, de policiers, de victimes, de médecins, mais aussi de terrifiants chefs de gangs ou des starlettes du porno qui manient les AK47 dans les films X.

Avis

Ce livre est né du désir de considérer le tableau d'ensemble - d'examiner comment les armes fabriquées dans un pays prennent des vies à l'autre bout du monde. Et comment ces armes jouent un rôle déterminant dans la transformation de la haine en terreur, de la colère en effusions de sang.

Cet ouvrage ne va pas décrire comment une arme à feu peu tuer mais l'auteur tente de nous expliquer qui détient les armes et pourquoi et comment elles sont mises en circulation. Pour cela Iain Overton découpe l'ouvrage en plusieurs parties, la première recense les différentes douleurs causées par une arme: la mort, les blessures, les suicides avant de nous expliquer qui détient ces armes au juste et pour quelle utilité. Mais le plus frappant reste tout de même la partie consacrée aux "profits" c'est à dire les fabricants et marchands d'armes, les trafiquants.

Le livre foisonne de chiffres en tout genre, le nombre d'armes en circulation, le nombre de morts causées par les armes, les pays importateurs et exportateurs, le plus surprenant reste encore les exemples de dégâts causés que ce soit dans les rues de New York ou sur un champ de bataille. Ainsi cet ouvrage est un documentaire sur l'objet le plus lucratif au monde, celui que l'on s'arrache sur tous les continents, celui qui cause le plus de douleurs et de chagrin, celui qui rapporte le plus d'argent aussi. L'auteur a mené une véritable enquête n'hésitant pas à voyager aux quatre coins du monde et de se frotter parfois aux pires gangsters, entrant en zone de guerre, se rendant auprès de victimes ou foulant une scène de crime.
On se rend compte en lisant cet ouvrage que les armes à feu dans certains pays sont devenus un objet à la mode, voire un support pour montrer sa richesse. Il est assez troublant de voir les armes sous cet angle et de se rendre compte de leur impact au delà de la désolation qu'elles provoquent.

Le fait d'avoir découper le livre en différentes parties permettant ainsi d'aborder les armes sous des angles bien précis facilite la lecture d'un ouvrage qu'il n'aurait pas été très aisé de comprendre, beaucoup de chiffres et de statistiques qui auraient risqués d'en rebuter certains. 
Un dernier extrait pour conclure:

Je suis arrivé au terme de mon voyage. Je laisse derrière moi un paysage désolé - souvenirs des mondes de la douleur, du pouvoir, du plaisir et du profit. J'ai découvert que l'impact des armes sur nos vies correspond à des dizaines de réalités différentes. Les communautés centrées autour des armes vivent souvent loin de celles qu'impacte leur utilisation. Les lobbyiste ne se font jamais tirer dessus, tandis que les membres de gangs rencontrent rarement les politiciens. Les fabricants se concentrent sur des détails tels que le diamètre du canon, tandis que les médecins luttent pour stopper l'hémorragie qui s'échappe des trous imprécis que provoquent les balles.
Cette division du monde est à l'origine du pouvoir des armes.

Tag(s) : #Essais, #Belfond, #Overton

Partager cet article

Repost 0