Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu'on lui adresse, elle a simplement l'impression d'avoir fait un autre choix, animée d'une volonté farouche de réussir. Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

Avis
Roman d'une jeune femme qui s'émancipe très vite après la disparition d'un de ses amis mais pas seulement.
Yaël est une jeune femme qui a réussi, elle est interprète dans une grande agence et son travail est tout pour elle au point d'en oublier repos, vacances, amis et famille; son seul loisir est une série de longueur dans la piscine du quartier à 7h du matin. Mais Yaël n'a pas toujours été une obsédée du boulot il y a quelques années elle était du genre passionné et enjoué, la disparition voulue d'un de ses amis très proche l'a totalement bouleversé et l'a refermé comme une huître, une fissure qui modifiera son rapport aux autres.

Le jour où par hasard elle tombe nez à nez avec cet ami c'est tout son monde qui s'écroule et une remise en question qui s'opère peu à peu, elle arrivera à faire face au changement dans son corps et dans sa tête et reprendre possession de sa vie, lui faire prendre un autre chemin.

C'est toujours un plaisir de se plonger dans un roman d'Agnès Martin-Lugand et ses personnages féminins qui chacune franchit une étape importante dans leur vie. J'ai été agréablement surprise de retrouver deux personnages du roman précédent Entre mes mains le bonheur se faufile me permettant de faire un lien entre les romans de l'auteur même s'ils peuvent aisément se lire indépendamment l'un de l'autre.

L'intrigue est intéressante quoique peut être un peu lente, il y a très peu de rebondissements et le dénouement est très facilement identifiable. Le personnage de Yaël m'a un peu dérangé, cette femme dure et résolue qui s'est forgé une armure pour empêcher tout sentiment de fissurer son âme et qui se révèle être encore une jeune fille blessée prête à ouvrir les bras à l'amour et à l'amitié comme ça d'un coup à la seule vision d'un homme aimé autrefois, j'ai trouvé ça un peu facile. Un peu comme une fleur Yaël va s'ouvrir, avouer ses faiblesses et retrouver une plénitude tant attendue.

J'ai bien moins apprécié ce roman même si sa lecture fût plaisante tout de même. Son dernier roman J'ai toujours cette musique dans la tête vient de sortir dans lequel deux hommes tiennent une place importante dans le récit.

Tag(s) : #Livres, #Michellafon, #Martin-Lugand

Partager cet article

Repost 0