Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Janvier 1912. Quatre jeunes parisiens sont conduits dans une lointaine campagne. Condamnés à diverses peines, ils rejoignent la colonie pénitentiaire agricole "Les Marronniers". Les poulbots vont découvrir et apprendre de nouvelles règles dans ce lieu que l'on appellera plus tard les "bagnes d'enfants".
L'injustice et la violence, mais aussi l'amitié et la solidarité, constituent le quotidien des colons. Jean a ses secrets, Adrien ses doutes, Miguel ses blessures, Honoré un caractère bien trempé! Et nos héros refusent d'être écrasés par le système pénitentiaire. D'autant plus qu'à l'échelle de ce microcosme social, ils ont chacun leurs projets!

Avis
Je voudrais vous présenter, pour ceux qui ne connaissent pas encore, la série composée de trois albums: Les innocents coupables en commençant par le tome 1 qui installe personnages et atmosphère. Nous suivons quatre jeunes garçons, Jean, Miguel, Adrien et Honoré, arrêtés et envoyés dans une colonie pénitentiaire, ils ont commis quelques délits parfois pas très grave en tout cas pas au point de subir ce qui les attend dans ce lieu. Tous les quatre font connaissance dans le véhicule qui les conduit dans cette colonie et se promette de se serrer les coudes afin de tenir le coup.
Et c'est le moins dont ils auront besoin pour "survivre" dans cet univers où travail et rudesse se côtoient, la violence des autres colons ajoutée à celle des surveillant ne fait qu'accroître leur désir d'évasion sauf que personne ne s'évade des Marronniers, en général les fugitifs sont vite rattrapés et sanctionnés. La liberté sera difficile à atteindre et en attendant ils devront supporter de nombreux coups durs comme les coups, les punitions, le harcèlement...

Ce premier tome m'a plongé dans une réalité insoutenable, dire que des enfants ont subis autant de violence gratuite par le passé est juste abominable. Ces véritables prisons pour enfants ont perduré pendant de longues années, dans cet album par exemple nous découvrons lors d'une évasion que non seulement le personnel de l'établissement partait à la recherche du fugitif avec chevaux et chiens mais même les paysans s'en donnaient à coeur joie dans le but d'une récompense.
Une histoire sombre dont les dessins ne sont pas très appropriés en cause les couleurs bien trop claires, ce choix est peut être voulu pour accentuer le côté jeunesse et roublard des héros.
Une série qui m'a l'air plus qu'intéressante et après la lecture de premier tome j'ai hâte de pouvoir connaître la suite des mésaventures de ces jeunes garçons en croisant les doigts pour que tous s'en sorte.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #Grand Angle, #Galandon, #Anlor

Partager cet article

Repost 0