Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
A Madrid, le corps d'un homme de 37 ans, Juan Rivas, est retrouvé dans son appartement. Il n'y a, sur place, ni trace de lutte ni lettre de suicide. D'autres cadavres sont retrouvés sans qu'il existe un lien apparent entre eux. L'inspectrice Tabares et son adjoint Sotillo prennent l'enquête en charge lorsque la presse commence à s'en mêler.

Avis
Un album formidable qui s'attaque aux banques ou du moins aux moyens très peu humains de faire des bénéfices, en l'occurrence ce sont les crédits risqués qui sont visés. L'histoire qui se déroule en Espagne montre le peu de scrupules qu'ont les banques à faire signer  des documents financiers, on peut même dire escroquer, des personnes âgées. Les actions préférentielles sont au centre du récit, elles ont fait perdre toutes leurs économies à bon nombre de retraités espagnols les poussant parfois au suicide et c'est par ces images que débute l'album.

Un polar social dans lequel des meurtres sont commis, les victimes: des employés de banque avec des niveaux hiérarchiques différents. La vengeance est le mobile principal mais qui est ou sont les assassins?
L'auteur élabore une intrigue simple mais bien ficelée c'est bien dommage que le suspense n'est pas duré plus longtemps tant l'enquête policière est intéressante et le côté économique bien mis en avant pour expliquer les faits. On en arrive à plaindre les assassins de se faire rattraper par la police.

L'album est fait entièrement de nuances de gris probablement pour appuyer le côté sombre de toute cette affaire, les traits marquent énormément les visages des personnages renforçant l'effet de lassitude et de résignation. C'est une BD qui fait réfléchir bien plus que l'objectif principal qui est de passer un bon moment de lecture. Très belle découverte.

 

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #RuedeSèvres, #Prado

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :