Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Ce roman est l’histoire d’une fulgurante amitié qui tourne au drame. Charlène, jeune adolescente de 13 ans un peu effacée, entre en classe de cinquième. Dès le premier jour de la rentrée, Sarah, nouvelle dans l’établissement, fait sensation auprès de tous les élèves, séduits par cette fille à la personnalité magnétique. Charlène la regarde avec admiration et haine mélangées. Finalement les deux jeunes filles se lient d’amitié. Une amitié merveilleuse, complice, invulnérable, du moins du point de vue de Charlène pour qui Sarah est la lumière de ses journées. Mais les choses s’enveniment brusquement : après les vacances d’été, Sarah, devenue jeune fille, affiche une soudaine indifférence pour Charlène. Son corps a mûri, désormais elle se maquille... Désespérée, Charlène tente de reconquérir Sarah.
Commence alors une relation perverse entre les deux adolescentes : Sarah va exercer un pouvoir quasi sadique sur sa "meilleure amie", Charlène, qui accepte de tout subir : humiliations publiques, reproches incessants, dédain et mépris. Jusqu’au jour où la jeune timorée décide de mettre fin à cette situation étouffante et de passer à l’acte... Et c’est de la prison où elle est incarcérée que Charlène nous raconte cette histoire.

Avis
Au vue de l'engouement autour de ce roman et de l'adaptation ciné (que je n'ai pas vu) je m'attendais à être bouleversée par l'histoire ou du moins interpellée par les faits. Et bien il n'en est rien, pas touchée et presque ennuyée je n'ai pas su impliquer mon empathie dans ma lecture.
Une jeune fille, Charlène, nous parle de sa cellule en prison pour nous raconter comment son mal-être la conduite à commettre l'irréparable. Véritable cause psychique plus qu'environnementale, sa difficulté à s'engager pleinement dans sa propre vie déclenchera une situation dans laquelle elle va plonger sans jamais pouvoir faire surface, se faisant littéralement posséder par celle qu'elle croyait son amie, Sarah. Une amie qu'elle a eu du mal à se faire tant Charlène se retranchait du monde, sa solitude l'a conduite vers une représentation parfaite de Narcisse mais en plus fourbe.

Malgré une main tendue en la personne de Maxime, Charlène replonge irrémédiablement dans les griffes de Sarah. Elle ressent pour cette fille une sorte d'amour qui côtoie la haine, un mélange saisissant pour destruction immédiate.
Le roman débute presque par la fin puisque l'on sait ce qui arrive à Charlène donc le récit se base sur le comment elle en est arrivé là, ce qui retire le suspense ne laissant au final qu'une intrigue légère qui ne m'a pas transportée. Le thème est pourtant bien traité et le calme relatif de Charlène face à son histoire est presque plus troublant que l'histoire elle-même.
Mon avis est donc mitigé, lire ou pas lire à vous de voir.

Tag(s) : #Livres, #LivredePoche, #Brasme

Partager cet article

Repost 0