Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
1850, Nord du Mexique. Sur les terres ancestrales des Apaches, un énième massacre. Un campement est attaqué par les soldats mexicains. Parmi les victimes, la femme, les trois enfants et la mère d'un jeune homme médecine réputé pour sa science et ses prémonitions : Goyahkla, « celui qui bâille ». Assoiffé de vengeance, Goyahkla réunit les différentes tribus apaches pour se venger du village où a eu lieu le massacre. Les grands chefs Cochise, Juh, Mangas Coloradas le suivent. Dans le combat homérique qui va suivre, Goyahkla va s'illustrer, gagner le rang de guerrier et un nouveau nom : Geronimo. Parce que les survivants mexicains en s'enfuyant invoquaient saint Jérôme. Mais si Geronimo a décidé de vouer sa vie à se venger des Mexicains, l'arrivée des Blancs va tout bouleverser.
Les Apaches doivent affronter un ennemi encore plus nombreux et plus dangereux, que Geronimo va commencer par sous-estimer. C'est une lutte désespérée, que Geronimo va mener jusquà la limite de ses forces et de celles des siens, insaisissables pour l'Armée américaine. Geronimo était l'Indien proverbial, vivant en communion avec la nature. Il était le dépositaire des coutumes ancestrales des Apaches, connaissait son territoire mieux que quiconque, le dernier Indien libre.

Avis
C'est l'histoire de l'apache que l'on connait tous sous le nom de Geronimo, celui qui après le massacre de nombreuses personnes de sa tribu notamment sa famille par des mexicains, deviendra un guerrier redoutable vouant sa vie à venger les siens et massacrant à son tour des mexicains puis des "homme aux yeux clairs". Car après le massacre des siens c'est au tour de leurs terres.
Les colons veulent s'installer et parquer tous ces indiens dans des réserves mais Geronimo préfère continuer à vivre en homme libre dans ces montagnes. Le récit est divisé en chapitres marquant des moments importants de la vie de Geronimo, la plupart du temps se sont des scènes de combats, des images démontrant la violence et le désir de vengeance. On assiste à la résistance de ces tribus face à un colonisateur volant terres, tuant femme et enfants, avant de les cantonner dans des réserves à la merci du bon vouloir de l'occupant.

Nous apprenons ainsi les motivations de Geronimo et malgré cette vengeance aveugle le lecteur prend partie pour les indiens et la défense de leurs droits de vivre dignement. Les dessins sont splendides, les paysages du sud américain magnifiques avec une luminosité pour certaines scènes et un bleuté sombre pour les scènes de nuit. Les visages des personnages principaux sont durs et bien travaillés contrairement à ceux des soldats par exemple qui sont assez étranges.

Le récit est très intéressant car il se focalise sur les événements importants de la vie de Geronimo.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #RuedeSèvres, #Jef, #Matz

Partager cet article

Repost 0