Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en travaux !

Et tu n'es pas revenu - Marceline Loridan-Ivens

Présentation
« J’ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l’ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T’écrire m’a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m’enserre le cœur. Je voudrais fuir l’histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille. »

Avis
C'est à quinze ans que Marceline est arrêtée et déportée avec son père, elle intègre le camp de Birkenau et son père celui d'Auschwitz. D'eux deux seule Marceline survivra, reviendra à la vie normale difficilement, cherchant dans chacune de ses actions et  pensées la présence de ce père. Ce roman est en fait une lettre qu'elle adresse à son père et dans laquelle elle raconte son quotidien au camp, son retour et le chemin qu'elle a suivi.
J'ai pu remarquer sur la blogosphère l'engouement pour cet ouvrage, mais plus qu'un témoignage sur l'horreur que fut les camps de concentration il est plutôt question de raconter une perte, celle d'un être cher.
C'est donc un hommage à un père et au manque qu'il a laissé, il a disparu, mort certainement, tout ce qui est sûr est qu'il n'est pas revenu. 

Je n'ai pas beaucoup accroché au récit de l'auteure alors qu'il est indéniable que cette histoire profonde est rempli d'émotions et m'a touchée, mais trop rempli de regrets. Ce récit reste toutefois d'une importance considérable pour témoigner de ce que fut la déportation, la survie dans les camps, l'extermination des juifs (dont un passage du livre au sujet d'enfants conduit à la mort m'a plus que touché), et le retour si difficile; les générations futures ne peuvent pas oublier ce drame de l'Histoire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article