Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tome 1 : La Fille sur la Falaise
Triste date que cette journée de 1822, sur cette rude côte bretonne : c’est le jour où Yann, un enfant du village, découvre le cadavre de la femme de l’aubergiste, sauvagement assassinée -le jour aussi où disparaît sa fille, la petite Iréna. Des années durant, le veuf restera inconsolable, brisé par le chagrin. Jusqu’à ce qu’une jeune femme ressurgisse un soir du néant : Iréna, celle qu’on croyait perdue pour toujours. Plus de soixante ans après, sur les lieux même des événements, c’est cette histoire qu’un autre aubergiste, très âgé, raconte à un écrivain de passage. Il est aujourd’hui l’ultime survivant d’une région entièrement vidée de tous ses habitants. Que s’est-donc passé ici, au voisinage de l’Auberge du bout du monde ?

Avis
Un beau conte pluvieux en pleine Bretagne du XIXème, une atmosphère des plus sombres dans cette auberge qui porte très bien son nom. Un jeune écrivain arrive en pleine nuit et sous une pluie battante dans cette auberge, Edgar Saint Preux rencontre le gérant un vieil homme malade et très affaibli vivant au milieux de petits êtres étranges. Pas un seul habitant à la ronde mais des légendes à n'en plus finir et surtout une histoire qui va ravir cet homme en manque d'inspiration.
Il y plusieurs années de curieux événements ont causé la mort de nombreux habitants et ont fait fuir les survivants, la femme de l'ancien aubergiste est retrouvée assassinée et sa fille qui l'accompagnait a disparu; des années plus tard voilà que la petite fille d'alors devenue belle jeune femme réapparaît et montre une certaine faculté à guérir les bêtes. Sa réputation de guérisseuse se fait plus grande et attire la convoitise et les mauvaises langues.

 

Un récit fantastique où se mêle les légendes, la peur de la sorcellerie rendant ainsi cette histoire très étrange et attirante, je n'ai pas su au départ si le vieil homme perdait la tête ou non, si des petits êtres pouvaient réellement exister. L'entrée dans ce monde des légendes propre à la Bretagne, le côté paysan très catholique mais furieusement attaché à ses croyances celtes me plaît beaucoup. Le dessin ne me fascine pas tant que ça, des circonstances atténuantes tout de même pour cette BD publiée en 2004. Une très belle découverte.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #Casterman, #Prugne, #Oger

Partager cet article

Repost 0