Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tome 3 - Les Remords de l'aube
Dans l’auberge perdue au bord de la falaise, l’écrivain Saint-Preux achève de recueillir l’histoire rapportée par son vieil hôte malade et alité, sous le regard discret mais attentif des petites créatures elfiques qui peuplent les recoins de la vieille demeure. À l’époque où se déroulent les faits qu’il rapporte, en 1833, une inquiétante épidémie s’est répandue sur les côtes de cette partie de la Bretagne – dans la foulée semble-t-il du mystérieux retour au village d’Irena, la jeune fille que tout le monde avait crue morte. Ce qui semble donner raison à tous ceux qui évoquent une malédiction. Car une nuit, toute une congrégation de fantastiques créatures marines émerge des eaux, et entraîne dans son sillage la moitié des villageois. On ne les reverra jamais…

Avis
Troisième et dernier tome de cette série, l'Auberge du bout du monde perchée sur une colline de Bretagne reste plongée dans ses mystères, le vieil aubergiste continue le récit des événements qui ont fait fuir tous les villageois.
Le récit reprend donc là où on l'avait laissé c'est à dire sur le mal étrange qui a pris possession de certains pêcheurs et employés de la conserverie, disparaissant quelques temps pour réapparaître complètement hagards et léthargiques comme s'ils étaient vidés de leur conscience. Le personnage De Baronie, propriétaire de la conserverie, semble lié à ce mal mais impossible pour le lecteur de comprendre comment et pourquoi il serait impliqué, le fantastique et le mystérieux prenant le dessus sur la raison.
A l'auberge du bout du monde, Yann, Irena, son père et le jeune Merwin semble protéger de ce malheur. Une nuit pourtant des créatures sortent de la lagune pour s'en prendre aux villageois et aux habitants de l'auberge.

Toujours cette atmosphère inquiétante, et un vieil aubergiste qui durer son récit pour mieux capter notre attention, sorcellerie et fantastique sont plus que présent dans ce dernier tome mais je regrette pourtant le côté mystérieux des deux premiers. Je m'attendais à un dénouement plus en liens avec les contes et légendes bretonnes, quelque chose qui colle moins à l'épouvante et plus à la magie. Alors oui je suis déçue d'un tel final mais l'histoire en valait tout de même la peine, ravie de m'être plongé dans cette Bretagne pleine de mystères.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #Casterman, #Prugne, #Oger

Partager cet article

Repost 0