Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation
Un SDF hérite d’une maison, d’une famille et de tous les soucis qui vont avec.
Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Mais la destinée fait parfois preuve de bienveillance avec les SDF. Elle offre à Amédée un nouveau toit par le biais d’un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroit, Amédée se retrouve responsable d’une maison qui attise toutes les convoitises. Mais surtout, il hérite d’un passé, d’une famille et de ses secrets qu’il découvre peu à peu.

Avis
Tombé dessus par hasard en bibliothèque, le titre de cette BD m'a beaucoup amusé m'attendant à trouver une BD humoristique. En fin de compte même si l'humour est présent les thème abordé sont quelque peu délicat: vivre dans la rue et la trisomie.
L'histoire est celle-ci: par un beau matin trois SDF sont réveillés par les employés des télécoms venus retirer la dernière cabine téléphonique de Paris, le problème est que l'un des SDF en a fait un lieu de culte multi religieux.  Ces trois hommes sont menés par le plus costaud, Amédée, du coup après un peu de grabuge voilà que les flics du quartier débarque et décide d'embarquer tout ce petit monde. Surgit alors un petit homme à lunette, un notaire venu annoncer à Amédée qu'il hérite d'une vieille tante. Le voilà propriétaire d'une maison mais à une condition... il doit s'engager à veiller sur le fils trisomique de sa tante passionné par Gagarine et les vols spatiaux.

Les réjouissances commencent avec la cohabitation de trois SDF et d'un enfant trisomique et les bons sentiments font partie intégrante du récit. Histoire sympathique que je ne prolongerais probablement pas avec le tome 2, je n'ai pas ressenti d'attrait particulier pour le récit malgré la bonne idée de départ d'offrir comme par enchantement un toit à trois sans abri et l'intrigue autour du personnage d'Amédée.

Les dessins sont très réussi et m'ont permis de retrouver Anlor découverte grâce à la série Les innocents coupables. Les dialogues sont amusants et rehausse le plaisir de lecture. Avis mitigé donc sur ce premier volet.

Tag(s) : #BD - Livres illustrés, #Grand Angle, #Ducoudray, #Anlor

Partager cet article

Repost 0