Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Geisha ou Le jeu du shamisen, tome 1 - Christian Perrissin

Présentation
Japon, aux alentours de 1912. Setsuko Tsuda a 8 ans quand ses parents quittent leur village pour la grande ville côtière, dernier espoir d'une vie meilleure. Son père, vieillissant, est un ancien samouraï qui boit trop pour oublier la dissolution de sa caste au début de l'ère Meiji. Sa mère, qui était sa jeune servante avant de l'épouser, en veut terriblement à ce raté qui lui promettait monts et merveilles et qui lui mène une vie pire que celle de bonniche.
Les premiers mois sont prometteurs jusqu'à ce que son père se fasse renverser par un tramway, perde une jambe et toute chance de retrouver du travail. Un soir, il prend la décision de vendre Setsuko à une maison de geisha réputée, l'okiya Tsushima. L'argent reçu en échange de l'enfant aidera la famille, et Setsuko pourra espérer un avenir meilleur. Car être vendue à une okiya de premier rang est considéré comme un privilège.

Elle partage désormais son temps entre l'école de geisha, où les jeunes filles apprennent à marcher, danser, chanter... et les corvées de l'okiya. Les premiers mois d'apprentissage sont difficiles. Et le risque majeur pour une apprentie geisha qui échoue est de finir comme servante ou prostituée... Heureusement, Setsuko se réfugie dans le jeu du shamisen, cette guitare à trois cordes qui accompagne le chant des geisha et dont la mélopée peut s'avérer des plus envoûtantes quand on en joue divinement.

Avis
Attirée par la couverture mais peu par le titre (encore une histoire de Geisha!!) je me suis quand même laissée tenter par cette histoire douce amère dans laquelle une petite fille sera vendue par son père à une okiya, dans le but d'avoir une vie meilleure que celle qui s'annonce. Une vie meilleure certes mais enfermée dans le statut de geisha qui ne me paraît pas si enviable.

La toute jeune Setsuko fera son entrée dans l'okiya, pas très jolie elle a pourtant un don, celui de pouvoir jouer de cet instrument qu'est le shamisen, ce qui la sauve d'un avenir peu gratifiant qu'est celui d'une servante ou pire d'une prostituée.

 

La présentation de la BD qui fait partie d'une série puisque une suite serait prévue (d'après la dernière planche) est très claire sur l'histoire qui va se dérouler sous nos yeux. En noir et blanc et aux détails très pointus le dessin me semble adapté au récit, se déroulant autour des années 1910, on lit cette BD comme un film ancien; les couleurs pourraient happer l'oeil et faire oublier le texte. Je trouve quand même dommage, notamment sur les premières planches que la couleur ne soit pas présente cela aurait donner des paysages exceptionnels.

Le personnage de Setsuko est attachant et fait relativement peine quand abandonnée si tôt par ses parents on la voit errer dans les rues à la recherche de son père. Dans ce récit la différence est bien faîte entre les servantes, les apprenties et les geisha, celles qui se prostituent et celles qui maintiennent une certaines distance avec les gens.
J'attends le tome 2 pour me faire une idée plus claire sur l'histoire de Setsuko, ce premier tome ayant servi davantage à planter le décors et éclaircir certains faits à propos des geisha que de véritablement se pencher sur l'histoire de notre héroïne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article