Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Café Budapest - Alfonso Zapico

Présentation
Budapest 1947. Jeune violoniste juif, Yechezkel vit chichement avec sa mère. Jusqu'au jour où il reçoit une lettre de son oncle Yosef qui les invite lui et sa mère à le rejoindre à Jérusalem. Après un long voyage ils arrivent en Palestine alors en pleine instabilité politique, juste avant que les Anglais ne quittent la région. L'oncle Yosef régente le " Café Budapest ", un local pittoresque proche de la vieille ville, où cohabitent Juifs, Arabes et Occidentaux. Une oasis d'harmonie. Yechezkel y croise Yaiza, une jeune arabe qui livre les fruits, et tombe amoureux. Mais au Café Budapest, les notes du violon de Yechezkel laissent place au vacarme des obus. Yechezkel et Yaiza doivent fuir. Budapest 1949. Yosef ouvre " Café Palestine " à Budapest...

Avis
1947, Yechezkel est un jeune homme de 23 ans, violoniste et qui vit avec sa mère Shorintza, à Budapest. La vie n'est pas simple d'autant que sa mère se laisse peu à peu aller depuis la disparition de son mari, mort dans un camp de concentration allemand. Un jour il reçoit une réponse de son oncle Yosef, une lettre qui invite Yechezkel à le rejoindre à Jérusalem avec sa mère qui n'est autre que sa sœur, fâchés tous deux depuis plusieurs années.
Le fils finit par convaincre la mère et les voilà en route pour la Palestine et le café que tien son oncle: le café Budapest.

Nous nous trouvons après-guerre avec ces blessures non encore cicatrisées et juste avant l'annonce d'un état juif. On s'aperçoit de la rapidité de la création de l'état d'Israël, de l'ébranlement qu'un tel changement a pu créer, au cœur de l'Histoire c'est aussi l'histoire douloureuse d'une famille qui traversa la guerre meurtrie à jamais et qui finit par se retrouver plonger dans un autre conflit en essayant de tourner la page. Des pages pleines d'humour, de tendresse, de tristesse mais avec beaucoup d'amour. J'ai été très touchée par ce récit.

Le dessin est en noir et blanc, les personnages légèrement caricaturés, sur le fond le scénario est plus dur au début et tend vers le sentimentalisme et l'espoir en fin d'ouvrage.
C'est une très belle surprise.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article