Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Montana 1948 - Nicolas Pitz & Larry Watson

Présentation
« De l’été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n’a pu chasser ni même estomper.» Ainsi s’ouvre le récit du jeune David Hayden. Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l’encontre de l’oncle du garçon, charismatique héros de la Seconde Guerre mondiale et médecin respecté. Déchiré, le père de David, shérif de cette petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. David assistera, impuissant, au conflit entre les deux frères et découvrira la difficulté d’avoir à choisir entre la loyauté à sa famille et la justice.

Avis
Encore une adaptation de roman, celui-ci de Larry Watson et portant le même titre raconte l'histoire de Wesley Hayden, Shérif de la ville de Bentrock. Un quotidien paisible après une guerre qui marqua beaucoup et dont Wesley fut réformé contrairement à son frère Franck aujourd'hui médecin. Wesley et sa femme ont à leur service une jeune indienne, Marie, elle vit chez eux et s'occupe aussi beaucoup de David. 
En fin d'été elle tombe malade mais refuse avec un peu trop d'insistance à voir un médecin et plus particulièrement Franck.

Je ne connaissais pas du tout ce roman, j'ai découvert cette BD par hasard en bibliothèque attirée par la couverture, le dessin qui nous plonge directement dans les années 50. C'est avec David douze ans que le lecteur suit le récit, l'activité de son chérif de père, la maladie de Marie et la venue de son oncle Franck, la vie le mets face à la maladie, la justice et la mort. Un été qu'il n'est pas prêt d'oublier. Les thèmes que l'auteur a voulu mettre en commun dans cette petite communauté conduisent l'intrigue vers une fin annoncée, racisme - crime - justice - liens de famille le tout enrobé par l'innocence de l'enfance.
J'ai beaucoup apprécié le dessin dont le trait se conforme bien à l'époque traitée, les couleurs associées à la qualité du papier sont lumineuses et dans les tons ocres, un petit point négatif concernant les illustrations de paysages pour lesquelles le trait du dessin ne rend pas la beauté.
N'ayant pas lu le roman je ne peux émettre d'avis quant à son rendu dans cette BD, les sujets traités sont intéressants et probablement plus développés dans le roman tout comme la mentalité et les mœurs d'une petite communauté américaine d'après guerre.
A découvrir donc !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article