Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nos richesses - Kaouther Adimi

Présentation
En 1935, Edmond Charlot a vingt ans et il rentre à Alger avec une seule idée en tête, prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Charlot le sait, sa vocation est d'accoucher, de choisir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Placée sous l'égide de Giono, sa minuscule librairie est baptisée Les Vraies Richesses. Et pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d'un inconnu : Albert Camus. Charlot exulte, ignorant encore que vouer sa vie aux livres, c'est aussi la sacrifier aux aléas de l'infortune. Et à ceux de l'Histoire. Car la révolte gronde en Algérie en cette veille de Seconde Guerre mondiale.

En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts. Mais lui n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre une librairie poussiéreuse, où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple.

Avis
Ce roman est une pépite, mon coup de cœur pour cette rentrée. Je découvre de grands personnages et leur histoire, je découvre une époque et une passion merveilleuse. Edmond Charlot est âgé d'à peine vingt et un ans lorsqu'en 1935 il décide d'ouvrir à Alger une librairie mais pas une simple librairie, Les Vrais richesse est un endroit où éditer, vendre et prêter des ouvrages d'auteurs méditerranéens qui deviendront des amis. Vous énoncer les noms d'Albert Camus, Emmanuel Roblès, Mouloud Mammeri, il y en a tant qui furent éditer ici dans cette petite librairie par ce passionné des livres et des jolis mots. L'auteure nous emmène dans cette petite rue d'Alger à la rencontre des Grands noms de la littérature mais aussi des habitants et commerçant qui ont fait la vie du quartier.

Cette passion pour les livres n'a pas été simple à assouvir pour Edmond Charlot, pendant la guerre et l'occupation le papier manquait cruellement puis vinrent les problèmes financiers qui l'obligèrent à abandonner sa librairie à Alger restée tout de même entre les mains de son frère, mais aussi sa maison d'édition parisienne annexe créée quelques années après; difficile de concurrencer les grands éditeurs parisien dont le nom de Gallimard revient souvent. Ce livre regorge d'anecdotes qui m'ont fait vivre avec Edmond Charlot les moments forts de sa vie, côtoyer les grands noms de la littérature française mais pas seulement car dans cette grande Histoire s'intègre aussi celle de Ryad. En 2017 ce jeune homme est embauché pour vider cette librairie qui deviendra une boutique de beignets.

Vider cette librairie de son histoire lui qui n'a aucun intérêt pour les livres et la lecture en général mais qui rencontrera celui qui fût le gardien des lieux pendant de nombreuses années, le vieil Abdallah. Il veille sur Ryad, son souhait: lui faire comprendre l'importance de cette librairie pour le quartier et pour lui-même. Abdallah lui raconte le cahot de la guerre, l'Histoire de l'Algérie et sa propre histoire, un peu comme s'il lui transmettait son savoir pour qu'il comprenne l'importance du lieu. Cet ouvrage est  un beau voyage dans le passé et dans la littérature, il m'a donné envie de découvrir les textes fondateurs de la littérature contemporaine française.

Nos richesses est une réussite et je trouverais dommage que son auteure ne soit pas récompensée pour cette riche idée de nous faire partager l'histoire d'Edmond Charlot et de l'Algérie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article