Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La femme de l'ombre - Arnaldur Indridason

Présentation
Une jeune femme attend son fiancé à Petsamo, une ville tout au nord de la Finlande. Tous deux doivent rentrer en Islande sur le paquebot Esja pour fuir la guerre qui vient d’éclater dans les pays nordiques, mais le jeune homme n’arrive pas.
Au printemps 1943, dans une Islande occupée par les troupes alliées, la découverte d’un corps rejeté par la mer sème l’émoi à Reykjavík. Au même moment, un jeune homme est victime d’une agression d’une sauvagerie inouïe non loin d’un bar à soldats, et une femme qui fréquente avec assiduité les militaires disparaît brusquement. Les jeunes enquêteurs Flovent et Thorson suivent des pistes contradictoires et dangereuses : officiers corrompus, Gestapo, vulgaires voyous…

Avis
Deuxième opus de la trilogie des ombres, l'occupation de l'Islande par les forces alliées (américains et anglais) se fait davantage sentir par la population locale dont le quotidien a bien changé. Cette "situation" devient plus lourde de jour en jour, la rencontre de cultures si différentes ne peut que causer des dégâts.
Les islandais ayant quitté leur île pour du travail en Europe du nord se voient donner la possibilité de "rentrer au pays" par un convoi exceptionnel partant de Petsamo en Norvège. Un rapatriement à bord de l'Esja cache bien son nom le but étant de fuir l'invasion ces pays envahis par l'Allemagne. A son bord une jeune femme dont le fiancé ne s'est pas présenté à l'embarquement et un amant dont le comportement est assez troublant, le plus dur sera la disparition d'un ami pendant le trajet.

Le retour sur l'île n'est pas facile d'autant qu'avec l'occupation la survie est de mise, de nouveaux métiers se créent et pas toujours dans le respect des bonnes mœurs, l'alcool fait aussi son œuvre parmi la population. Nos deux enquêteurs Flovent et Thorson ont du pain sur la planche: une agression est commise sur un jeune homme retrouvé mort et défiguré et la découverte d'un homme noyé. Deux enquêtes qui les mettront à rude épreuve autant sur le plan physique, moral qu'émotionnel. Le personnage du médecin légiste Baldur sera d'une grande aide dans les investigations qui les mèneront d'un pub mal fréquenté à une base militaire américaine.

Bien plus noir le le tome précédent l'auteur continue de fouiller dans le passé de l'Islande pour en ressortir des événements troubles. Le lieu de l'agression démontre à lui seul que la rencontre de deux mondes est souvent une catastrophe, ce pré situé entre le quartier le plus pauvre de Reykjavik et des baraquements militaires sera un lieu de débauche. L'intrigue est un écheveau de tragédies plus sordides les unes que les autres. L'auteur y inclue toujours ce lien avec l'Allemagne nazie que certains natifs entretiennent, une sympathie toujours pas au goût du jour. Beaucoup de rebondissements et de pistes suivies, de découvertes d'endroits glauques et de crapules en tout genre. Il en reste des paysages nues et une nature très présente qui donnent un côté mystérieux à l'Histoire islandaise. Les conflits ne sont pas seulement d'ordre mondial mais peuvent sur un territoire si petit avoir un écho tout autre engendrant des drames plus personnels.

Excellent polar et une suite digne du premier tome, le dernier volet de cette trilogie devrait paraître au printemps, je me demande ce que l'auteur nous réserve côté intrigue mais aussi sur l'avenir des personnages.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article