Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brisa - Bénédicte Martin

Présentation
Elle s’appelait Brisa, lui Pierre. C’étaient les grands-parents de Bénédicte Martin. Aujourd’hui Bénédicte vit avec son fils dans leur appartement, à Paris, face à la prison de la Santé. Dans ces pièces, l’auteur s’interroge sur son héritage : qui étaient cet homme et cette femme, que lui ont-ils laissé, quelle femme est-elle devenue grâce ou à cause d’eux, quelle est sa dette ?
Son roman raconte leur histoire, leur amour, fait de passion, d’une grande liberté, de non-dits et de secrets. Entre Brisa et Pierre, il y avait une femme, une héroïne singulière : Eléonore, devenue Madame Yvonne. Elle était la fille d’un riche armateur de Toulon et d’une blanchisseuse, elle n’aimait que les femmes, vécut des années au Lutetia puis dans un hôtel du XVIIIe arrondissement qui était surtout un bordel, elle avait les cheveux courts, sortait chaque soir au Monocle ou Chez Moune, elle était autoritaire, rebelle et libre. Elle devint une amie de Pierre, et tomba follement amoureuse de Brisa.
Bénédicte Martin raconte les destinées de Brisa, de Pierre et d’Yvonne, ces vies flamboyantes, leur amour, leur liberté folle, leur audace.

Avis
Brisa, voici un roman qui m'a interpellé au premier regard. Tout d'abord ce titre qui m'annonce un destin et puis cette couverture: une femme sur la Promenade des Anglais (chez moi à Nice), cette photo même à elle seule aurait pu facilement m'attirer dans les pages de ce récit surprenant.
Le roman raconte l'histoire des grands-parents de l'auteure, Brisa et Pierre, retraçant leur vie avant leur rencontre puis leur vie de famille avant et après la rencontre entre Brisa et Madame Yvonne, femme riche et influente dans le monde de la nuit, lesbienne et maquerelle.

Le lecteur est invité à entrer dans cette famille particulière, le récit débute dans les années 20 et remonte le fil du temps et de l'Histoire pour raconter plus en détails la vie de Pierre et Brisa, Pierre dont la carrière dans les forces de l'ordre le mènera à rencontrer Éléonore alias Madame Yvonne lesbienne refoulée au tout début de sa vie et qui deviendra sous les mots parfois crues choisis par l'auteure, une maquerelle puissante. Madame Yvonne qui exercera une certaine fascination sur Brisa, en tombera follement amoureuse au point de s'immiscer dans ce couple unit formant ainsi une sorte de ménage à trois.

C'est à travers ces personnages atypiques et pourtant bien réels que Bénédicte Martin aborde le monde homosexuel de la capitale pendant les trente glorieuses puis les années 50/60, démontre l'absurdité du gouvernement pendant la guerre d'Algérie. L'auteure ne prend parti ni pour sa grand-mère dont les absences auprès de celui qui deviendra son père deviennent de plus en plus longues, ni pour son grand-père que l'on pourrait croire ravi de se débarrasser de sa femme de temps en temps.

Le style de Bénédicte Martin est tout aussi singulier que sa famille, mélangeant la douceur de raconter issue de l'amour qu'elle portait à sa grand-mère et le vulgaire pour décrire les mœurs étonnants d'une Madame Yvonne. Il faut un grand courage pour dévoiler cette part si particulière de son héritage familial, il y a derrière ses mots un peu de fierté aussi, j'ai énormément apprécié cette invitation à entrer dans le côté sombre des nuits parisiennes et dans une partie de l'Histoire de France.
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Que faut il faire apres une morsure de tique, pour éviter l'infection?
Répondre