Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traité d'économie hérétique - Thomas Porcher

Présentation
«  La dette publique est un danger pour les générations futures  », «  La France n’a pas fait de réformes depuis plus de trente ans  », «  Notre modèle social est inefficace  », «  Le Code du travail empêche les entreprises d’embaucher  », «  Une autre politique économique, c’est finir comme le Venezuela  »  ; telles sont les affirmations ressassées en boucle depuis plus de trente ans par une petite élite bien à l’abri de ce qu’elle prétend nécessaire d’infliger au reste de la population pour sauver la France.
Ces idées ont tellement pénétré les esprits qu’elles ne semblent plus pouvoir faire l’objet du moindre débat. C’est justement l’objet de ce livre  : regagner la bataille des idées, refuser ce qui peut paraître du bon sens, tordre le cou à ces prétendues «  vérités économiques  ».
Savez-vous qu’il y a eu plus de 165 réformes relatives au marché du travail depuis 2000 en France  ? Que nous avons déjà connu une dette publique représentant 200  % du PIB ? Que plus de la moitié de la dépense publique profite au secteur privé  ?
Dans ce traité d’économie hérétique, Thomas Porcher nous offre une contre-argumentation précieuse pour ne plus accepter comme une fatalité ce que nous propose le discours dominant.

Avis
Secouez vous les neurones, ouvrez grand les yeux car ce livre véhicule des idées vérités pas toujours bonnes à dire et surtout à clamer. Les politiques nous bassinent avec leurs discours du "tout va mal mais nous allons redresser la barre à coup de réformes" et cela à chaque nouveau quinquennat alors on écoute et on y croit ... mais plus maintenant. remettons les choses à leur place et arrêtons de jouer aux moutons.

Thomas Porcher sait de quoi il parle, professeur d'économie, de géopolitique ou encore de théories économiques, explique sans détour et simplement les problèmes actuels dans l'économie française et internationale, démontre la mauvaise gestion de crise dans l'Union européenne ou encore les méthodes mafieuses du FMI, le libre-échange montre ses failles et ce sont nous bons citoyens du monde qui nous faisons avoir. Attention cet ouvrage n'est pas un pamphlet contre l'économie et les États mais juste un moyen de faire comprendre à tout un chacun la nécessité de savoir ce qui se déroule sous nos yeux car non le droit social n'a pas à être la bête noire de l'économie et les salariés ne sont pas un frein de l'entreprise. Car il est de bon ton de parler de dette publique à tout bout de champ et d'incriminer les services publiques.

Faites vous vos propres idées, oubliez le prêt-à-penser. Cet ouvrage précis et concis, court (juste ce qu'il faut) ouvre le débat sur un bon nombre de sujet d'économie j'ai d'ailleurs été très surprise des méthodes du GATT et du FMI. Oubliez que vous n'êtes pas un économiste ce livre est destiné à tout bon citoyen se préoccupant un temps soit peu de ce qui se passe dans le pays et au-delà.

Ce que ne vous dirons jamais les représentants du MEDEF ou autres experts libéraux, c'est que des cadeaux fiscaux qu'ils ont défendus comme le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) -mis en place en 2013 puis remplacé par un allègement de cotisations sociales patronales depuis l'élection d'Emmanuel Macron - et le crédit d'impôt recherche (CIR) - entré en vigueur en 2006 - sont considérés comme des subventions et donc augmentent la dépense publique! Donc oui, il faut baisser la dépense publique quand il s'agit de service public, jamais quand il s'agit de subventions offertes aux entreprises.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article