Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14-18, tome 1 : Le petit soldat (août 1914) - Eric Corbeyran & Etienne Le Roux

Présentation
1er août 1914. Louis, Jacques, Maurice, Armand, Denis, Arsène, Pierre et Jules sont mobilisés. Huit amis, âgés d'une trentaine d'années, issus de la même petite ville et affectés dans le même régiment d'infanterie. Ensemble, ils découvrent les premiers combats, les premiers doutes et les premiers ordres absurdes, point de départ de quatre longues années dont certains reviendront, d'autres non.

Avis
Cette magnifique série sur la première guerre mondiale commence par la vision d'une gueule cassée, dans le cabinet du médecin qui reçoit cet homme le visage est atrocement mutilé mais le médecin qui le reçoit lui assure que sa prothèse arrivera la semaine suivante. Malheureusement les séquelles ne sont pas seulement physique, ce pauvre homme prénommé Louis répète en boucle une phrase dont sa femme a du mal à comprendre le sens. Pour saisir toute l'étendue de ce désastre que fut la guerre de 14-18 le récit nous fait reculer de quelques années pour arriver ce 1er août 1914 pendant une fête de village. Tout le monde s'y amuse on retrouve notamment Louis ce mari et père de deux enfants qui joue de l'accordéon pendant une fête foraine.

Ils sont toute une bande de copains qui s'amuse et boit jusqu'à l'arrivée d'un garde-champêtre annonçant une mobilisation générale, la France entre en guerre. Tous les hommes promettent de revenir et rapidement sans savoir que cette guerre sera une horreur sans nom.

J'entame cette série avec ravissement, les dessins de Le Roux sont magnifiques, rien d'ostentatoire donc juste ce qu'il faut pour parler d'un sujet aussi important (en tout cas à mes yeux), et surtout neuf autres tomes à découvrir. Ce premier opus porte donc sur la mobilisation générale et présente ce petit groupe de huit hommes au caractère bien différent qui partiront bientôt sur les chemins de France et huit femmes pour certaines épouse.  On entre dans ce récit par la grande porte, les personnages sont très expressifs, les décors sépia superbes.
Chaque tome relatant un épisode marquant de la guerre, le premier s'oriente donc sur l'entrée en guerre, le départ des hommes et l'arrivée au camp tout en présentant les liens entre chaque personnage (difficile tout de même d'y voir clair au milieu de toute ses moustaches et de ces femmes - beaucoup de personnages d'un coup).

Ce qui est sûr c'est que cette série annonce de belles découvertes tant au niveau illustration qu'au niveau historique. Hâte d'en savoir plus.


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article