Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14-18, tome 6 : La photo (août 1916) - Eric Corbeyran et Etienne Le Roux

Présentation
Juillet 1916. La bataille de la Somme est engagée par les Alliés pour sortir du piège de Verdun. Mais les échanges d'artillerie infligent de nouveau d'énormes pertes malgré le soutien de nouvelles armes d'assaut. Dans cet enfer quotidien, la vie de nos héros ne tient qu'à un fil et le désespoir n'est jamais très loin. Pourtant, l'amitié leur permet de trouver la force de poursuivre le combat.

Avis
Ce nouveau volet débute dans un beau parc sous le soleil d'été, nous suivons Jocelyne la femme de Pierre poussant un landau accompagné du frère et de la correspondante de Maurice. Cette dernière lit la dernière lettre de Maurice, essentiellement des nouvelles du front; rencontrant un photographe Jocelyne se laisse tenter par une photographie d'elle et de son fils qu'elle enverra à Pierre.


Sur le front se sont de nouvelles armes qui font leur apparition: des tanks, fournis par leur allié l'Angleterre. Pierre est appelé par ses amis pour les sortir d'une situation pour le moins cocasse, le tank est tombé en panne sur le terrain d'essai, plus rien ne répond. Est-ce que Pierre ce mécanicien ingénieux arrivera à mettre le tank sur pied à temps pour les combats qui attendent?
Un jour alors que Pierre est occupé avec le tank, Jules lui amène du courrier. Dans l'enveloppe une simple photographie de Jocelyne et de leur fils Perrin, l'émotion le submerge mais aussitôt les événements reprennent leur cours car un avion français vient de s'écraser en plein no man's land (cet endroit situé entre les tranchées françaises et allemandes). Le pilote est vivant mais coincé dans son avion, il faut lui porter secours mais qui serait assez fou pour s'aventurer sur ce terrain périlleux? ce sera Armand qui en pleine nuit s'approchera de l'avion mais au petit matin impossible de retourner du côté français sans se faire abattre par les allemands.

Ce sixième tome annonce l'entrée dans un autre mode de combat avec cette arme qu'est le char d'assaut (même s'il n'est pas encore au point), la foi religieuse d'Armand sera mise à l'épreuve alors que Jules commence à s'intéresser à la religion en questionnant Armand. Voilà déjà deux ans que la guerre a débuté et le moral est en berne, les personnages s'étoffent et le récit devient de plus en plus riche historiquement. La lecture de cette série est un vrai régal, les dessins sont très réalistes et les scènes de guerre remarquables sans être lugubre.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article