Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La gloire de mon père - Éric Stoffel, Morgann Tanco, Marcel Pagnol & Serge Scotto

Présentation
Les vacances d'été dans la garrigue sont une révélation pour le jeune Marcel Pagnol et son petit frère, qui tombent amoureux des collines, de sa végétation sauvage, de ses massifs de roche : Garlaban... Scènes truculentes de vie, humour et souvenirs nostalgiques, le sens inné de Pagnol de la mise en situation, son goût de la farce émaillent ce récit chaleureux, dont le charme se partage entre les décors et la saveur ciselée des dialogues.

Avis
Marcel est un tout jeune garçon habitant à Saint-Loup en Provence avec Joseph et Augustine, ses parents. Il se retrouve souvent dans la classe de son père lorsque Augustine part au marché et même s'il n'est pas encore en âge d'apprendre à lire Marcel profite de l'apprentissage. Un beau matin alors qu'il vient de faire une bêtise, il se retrouve dans la classe de son père lequel écrit une phrase au tableau, Marcel s'indigne aussitôt en affirmant que c'est un mensonge. La phrase écrite au tableau était: "la maman a puni son petit garçon qui n’était pas sage", Joseph se réjouie aussitôt de cette belle surprise mais Augustine y voit un mauvais présage et lui interdit d'ouvrir un livre. Une fois l'âge d'apprendre à lire acquis pour Marcel, Joseph lui est titularisé et muté dans l'une des plus grandes écoles communales de Marseille, et alors que Augustine s’attelle à sa tâche de couturière c'est Rose sa sœur qui garde Marcel et son petit frère Paul. C'est lors d'une promenade au parc Borely que cette dernière rencontre celui qui deviendra oncle Jules quelques mois plus tard. Le temps passe une sœur née et la grande aventure de Marcel va commencer, un été au milieu de la garrigue.

 

Voilà comment débute La gloire de mon père, cette adaptation du roman de Marcel Pagnol, une histoire aux accents chantants, aux odeurs de la garrigue et des herbes fraîches; tout le récit sent bon la nostalgie des temps heureux. Un récit autobiographique qui me fait envier Marcel Pagnol, l'adaptation BD rend toute sa superbe à un texte déjà magnifique. De large illustration à de petits encadrés tout est bon pour reproduire cette œuvre tant connue qui rend hommage à la Provence et à ses habitants. La lecture est fluide même avec autant de dessins à contempler et de mots à écouter. Je me suis plongée dans cet ouvrage avec délectation, j'y retrouve les paysages tant connus et j'en ressent encore cette quiétude qui vous gagne quand vous y êtes, l'odeur du thym et surtout du romarin sauvage.

Le dessin est très réaliste et en voyant la photo de Joseph en fin d'ouvrage je me dit que dans cette adaptation c'est vraiment lui qui vit sous nos yeux, on retrouve également un Marcel espiègle et déterminé, une Augustine au caractère bien trempée et comme Joseph sa photo en fin d'ouvrage nous la présente telle qu'on aurait pu se l'imaginer avec les yeux brillant de malice.
Je dis bravo aux auteurs et un grand merci.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article