Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La femme qui ressuscite - Nadia Oswald

Présentation
Février 1920. Une jeune fille se réveille amnésique dans le lit d'une clinique de Berlin après s'être jetée dans le fleuve. Le mystère autour de son identité commence, en même temps qu'une des plus grandes énigmes du XXe siècle.
Est-ce Anastasia Romanov, la dernière survivante du clan Romanov épargnée par les bolcheviques...ou Anna Anderson, l'ambitieuse petite paysanne kachoube qui réussit, sa vie durant, à donner le change auprès des familles impériales de la planète en se faisant passer pour la défunte princesse?
L'héroïne reconstruit sa mémoire et son identité, mais sont-ce bien les siennes?
Premier roman servi par une prodigieuse langue baroque, La Femme qui ressuscite fait revivre un mystère, une réincarnation, une double portrait de femmes, et un esprit que le trouble de l'inconnu mènera à la folie.
"Sans nom, libre, elle part indéfiniment habiter la vie des autres."

Avis
Qui un jour ne s'est pas passionné ou du moins intéressé à l'"affaire" Romanov notamment à l'une des filles du Tsar, Anastasia? La femme qui ressuscite donne la parole à celle qui longtemps s'est fait passé pour la défunte Anastasia: Anna Anderson, grâce à une forte ressemblance avec la grande duchesse bel et bien morte assassiné en 1918.
Pendant des décennies Anna Anderson emportée par sa folie était persuadé et a persuadé de nombreuses personnes, à trop vouloir être quelqu'un d'autre on se persuade de l'être; Anna est décédé en 1984 et en 2008 les corps de la famille impériale sont retrouvés et analysés, la science tranche: la petite Anastasia fait partie des corps.
Le roman débute par le sauvetage de la jeune femme après une tentative de suicide le 17 février 1920 à Berlin, on la retrouve amnésique et détaille ce qui l'entoure. Il n'a pas pour but de nous exposer les faits ni de juger mais simplement de comprendre comment une jeune paysanne polonaise a pu se convaincre qu'elle était la grande duchesse disparue. Découverte dans un asile, elle usera et abusera de sa ressemblance pour se rapprocher de l'aristocratie mondiale. L'auteur nous montre comment cette jeune femme a su maîtriser son mensonge pour être aimée et appréciée et disparaître avec.

Ce livre qui aurait pu être captivant a été fastidieux à lire, le style et la narration ne m'ont pas convaincu, loin de me passionner et ce à quoi je m'attendais un peu, m'a simplement laissé un goût amer. La description de cette petite partie de la Russie qui cherche à redonner vie à un monde perdue est toutefois très émouvant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article