Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eden, tome 1 : le visage des sans-noms - Carole Maurel et Fabrice Colin

Présentation
Phoenice, anciennement San Francisco, n'est plus qu'un état à part entière divisé en deux zones depuis le tremblement de terre qui l'a partiellement détruite au 21ème siècle : les quadrants, quartiers où vit la majeure partie de la population, et le coeur, ville dans la ville, juchée sur une colline et protégée par un mur. Les élus, classe dominante et éduquée, vivent à l'abri du mur et détiennent tous les pouvoirs y compris militaires… les autres habitants sont répartis selon un système de castes principalement des ouvriers, soldats, nourrisseurs et déclassés. Jonas, 14 ans vit avec une mère dépressive, un père révolutionnaire, et sa soeur Helix 15 ans qui vient de réussir l'Ascension, concours d'entrée pour intégrer les « élus ». A présent, intronisée, et passée de l'autre côté, elle est coupée de sa famille. Jonas, pour échapper à sa condition modeste n'a qu'une issue réussir également le concours. Saura-t-il défier son père, choisir son camp entre des factions activistes, et garder une moralité pour réussir ?

Avis
Jonas fait partie d'une famille considérée comme de caste inférieur dans un futur post-apocalyptique où la ville de San Francisco rebaptisée Phoénice est séparée en deux. D'un côté les "sans noms" de l'autre les élus de l'Apex vivant retranchés dans une cité appelé l'Eden. Jonas travaille dans une usine de recyclage et étudie avec Heredias dans le but de passer le concours lui permettant d'intégrer l'Apex et sa prestigieuse université que sa sœur Hélix a déjà pu intégrer.
Mais voilà que Jonas pense qu'il est peine perdu de croire qu'il lui sera possible de réussir ce concours, et souhaite abandonner mais ce soir là il reçoit la visite de sa sœur Hélix hors il est impossible de quitter l'Eden sauf à s'enfuir. Hélix a pris le risque pour avertir Jonas que le concours n'est qu'une illusion mais qu'il doit tout de même le passer, que des amis insurgés vont l'aider afin d'intégrer ensuite leur groupe.
Une révolution se prépare au sein de l'Eden mais également dans les quadrants, les habitants ne peuvent plus supporter l'injustice.

Je n'étais pas très emballé par cette série, une société post-apocalyptique divisée en deux classes suppose toujours à un moment ou à un autre une révolte, des combats .... choses qui ne m'intéresse pas trop. Hors cette élite autorisée à s'instruire et à gouverner le reste de la population en imposant sa manière de voir et de concevoir le monde face aux "sans-noms" autorisés à vivre dans les ordures et dans ce qui fut une ville, à travailler sans relâche, m'a captivé. Pourquoi ce changement soudain? Je dirais que comme dans tant d'autres œuvres issus du même registre l'auteur nous embarque directement auprès des personnages sans détailler sans cesse le monde et la société telle qu'elle était et est dorénavant.
Trop d'inégalités certes mais on ignore dans ce premier tome en quoi elles consistent vraiment mis à part le mode de vie. Je reste donc sur ma faim en terminant ce récit en espérant tout du moins que le tome 2 en révélera davantage sur le personnage d'Hélix qui me paraît être le maillon fort de cette série.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article