Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le lauréat du prix Renaudot 2018

  • Valérie Manteau a reçu le prix Renaudot 2018 pour son deuxième roman Le Sillon publié  aux éditions du Tripode. L'ouvrage figurait dans la première sélection du prix.

Une jeune femme rejoint son amant à Istanbul. Alors que la ville se défait au rythme de ses contradictions et de la violence d’État, d’aucuns luttent encore pour leur liberté. Elle-même découvre, au fil de ses errances, l’histoire de Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie assassiné pour avoir défendu un idéal de paix.

 

  • Avec toutes mes sympathies d'Olivia de Lamberterie publié chez Stock a été récompensé par le Renaudot essais.


Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire.
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste.
Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants. »

 

  • Dieu, Allah, moi et les autres de Salim Bachi (Folio) a reçu le prix Renaudot poche.
  • Un prix spécial au roman de Philippe Lançon, le lambeau (Gallimard).
     
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article