Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les jours de silence - Philip Lewis

Présentation
Appalaches, années 1950 à 2000. Alors qu’il s’était promis de ne jamais revenir dans son village natal, Henry Aster, bientôt père et apprenti écrivain décide de retourner vers le foyer familial et sa mère vieillissante…Installé avec sa femme et leurs enfants dans une maison superbe mais maudite, il tente d’écrire le roman de sa vie. Le décès de sa mère l’anéantit. Son fils tentera de lui redonner goût à la vie mais il disparaît avec son manuscrit. Bouleversé par le départ de son père, Henry Jr s’enfuit à son tour à la recherche de celui-ci…

Avis
Henry Larvatis Aster sait depuis son plus jeune âge qu'il est destiné à s'élever dans la société et à quitter les rues trop étroites de sa ville. Il tentera de le faire grâce à la littérature, mais comme pour tout écrivain le doute frappe parfois à votre porte. Henry emménage dans une grande demeure avec femme et enfants, cette maison pèse sur la famille qui s'étiole peu à peu pour finalement ne laisser qu'Henry Jr, le fils, portant le même nom que le père. Lourd fardeau.
Henry Jr, le narrateur, raconte donc sa fuite des montagnes pour sortir lui aussi la tête de l'eau et étudie la philosophie. Nous parle de son histoire d'amour avec Story, jeune fille tout aussi amochée que lui.
Le récit n'apporte parfois pas grand chose, certains passages s'étire et lasse, l’histoire d'Henry est pourtant passionnante errant entre passé et présent, entre son devoir et ses envies.
Je n'ai pas été emporté par ce roman comme je l'aurais souhaité, il y a beaucoup de grâce dans ces mots et pas assez de moments intenses pour relancer l'avidité à en connaître le dénouement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article