Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux heures impaires - Eric Liberge

Présentation
Après Nicolas de Crécy et Marc-Antoine Mathieu, c’est au tour d’Éric Liberge d’explorer le musée du Louvre, la nuit, à l’heure où les œuvres se réveillent... Bastien, un jeune sourd, a rendez-vous au Louvre pour faire un stage. Il rencontre un mystérieux personnage, Fu Zhi Ha, qui se présente, en langue des signes comme gardien de nuit. Ces deux-là ne tardent pas à se lier d’amitié. Une nuit le gardien révèle à son jeune hôte la véritable nature de son travail. Une âme habite chaque œuvre d’art car l’artiste qui l’a engendrée y a insufflé toute sa force créatrice. Mais ces forces sont comme autant de lions en cage qui ont un besoin irrépressible de s’ébattre hors de leur cadre pour ne pas devenir moribondes et altérer l’objet d’art proprement dit, de façon irréversible…

Avis
Mon avis sera assez court pour cet album dans lequel j'ai eu beaucoup de mal à entrer, un récit un peu trop fantastique et décousu où un personnage est tiraillé entre sa vie personnelle et sa nouvelle vie professionnelle au Louvre en tant que gardien... de nuit. Remémorez vous ce célèbre film se déroulant dans un musée en pleine nuit, toutes les œuvres se réveillent dans un joyeux tintamarre et bien là une seule oeuvre est autorisée à respirer le grand air et ce n'est pas toujours très joyeux.
Bastien est sourd et tente de décrocher un stage pour clôturer une formation, il se fait rappeler à l'ordre par un gardien du Louvre alors qu'il mange un sandwich dans l'enceinte du musée avant que la sécurité n'intervienne pour le chasser. Pourtant un autre gardien bien étrange le prend sous son aile et lui propose une mission pour le soir même. Pour ce grand admirateur d’œuvres d'art cet emploi serait comme un rêve même si ce n'est pas du tout l'avis de sa compagne qui le rêve en costume trois pièce. Pourtant le vieux gardien va confier à Bastien son incroyable secret: aux heures impaires il libère des œuvres d'art en suivant un rituel bien précis pour chacune d'elles. Est-il donc fou ou bien ces moments exceptionnels sont réels?

Autre album consacré au musée du Louvre qui ne m'a donc pas totalement séduite, d'abord par son graphisme sombre qui ne met en valeur que la souffrance des œuvres d'art condamnées à n'être que regardées et non comprises; puis par ce côté fantastique limite hallucinatoire dans les scènes de rituels magiques. ça n'a pas collé pour moi, je retenterais la découverte de cet auteur une prochaine fois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article