Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Civilizations - Laurent Binet

Présentation
Vers l’an mille : la fille d’Erik le Rouge met cap au sud.
1492 : Colomb ne découvre pas l’Amérique.
1531 : les Incas envahissent l’Europe.
À quelles conditions ce qui a été aurait-il pu ne pas être ?
Il a manqué trois choses aux Indiens pour résister aux conquistadors. Donnez-leur le cheval, le fer, les anticorps, et toute l’histoire du monde est à refaire.

Civilizations est le roman de cette hypothèse : Atahualpa débarque dans l’Europe de Charles Quint. Pour y trouver quoi ?
L’Inquisition espagnole, la Réforme de Luther, le capitalisme naissant. Le prodige de l’imprimerie, et ses feuilles qui parlent. Des monarchies exténuées par leurs guerres sans fin, sous la menace constante des Turcs. Une mer infestée de pirates. Un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques.
Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement, juifs de Tolède, maures de Grenade, paysans allemands : des alliés.
De Cuzco à Aix-la-Chapelle, et jusqu’à la bataille de Lépante, voici le récit de la mondialisation renversée, telle qu’au fond, il s’en fallut d’un rien pour qu’elle l’emporte, et devienne réalité.

Avis
L'Histoire revisitée et surtout vu de l'autre côté de l'océan, Civilizations propose de suivre les peuples du Nouveau Monde découvrant le Vieux continent. On débute le récit avec des vikings fuyant leur pays et accostant sur les côtes américaines, faisant partie d'un peuple conquérant c'est tout naturellement que ceux-ci finiront par amerrir en Amérique du Sud découvrant un peuple bien étrange à leurs yeux.
Dans une deuxième partie nous pouvons lire le journal de Christophe Colomb dont l'expédition finira très mal, de nombreux morts et la déchéance de ce grand navigateur. Il ne rentrera jamais chez lui mais à la place un Inca, Atahualpa,  bien des décennies plus tard débarquera, avec ce qui reste de ses troupes, à Lisbonne où un tremblement de terre vient de détruire une bonne partie de la ville, il découvre la religion du "dieu cloué" alors que l'histoire nous pose en pleine Inquisition.
Cet homme en fuite va conquérir l'Europe et imposer sa vision de la religion, l'or coulera à flot et la population connaîtra une sorte de félicité contrairement à la bourgeoisie.

Dans ce roman qui nous met finalement la tête à l'envers, la venue des vikings chez les Incas permettra le développement d'anticorps nécessaires pour faire face aux maladies du Vieux Continent, ils apprendront également à forger le fer (pour des armes) et à monter à cheval mais c'est avec l'arrivée de Christophe Colomb qui s'était trompé de route que l'idée d'un monde au-delà de leurs frontières prend toute sa dimension et devient faisable. Car c'est bien de cela dont il est question: si les Incas étaient venus conquérir l'Europe serions nous tous aujourd'hui adepte du Dieu soleil?

Ce récit est intéressant, en pensant avec des SI et en développant des théories menant à une civilisation bien différente de la notre l'auteur a capté d'emblée mon attention, m'embarquant dans un monde parallèle pas déplaisant. L'écriture est très fluide et le style adopté moins barbant que ce que laisse supposer un récit historique. Je pense pouvoir dire que ce roman est une belle réussite.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article