Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le langage de la solitude - Jan-Philipp Sendker

Présentation
Accablé de chagrin après la mort de son fils, Paul Leibovitz s’est retiré dans la solitude de la petite île de Lamma au large de Hong Kong. Mais depuis qu’il a rencontré Christine Wu, il commence à se dire qu’une nouvelle vie est possible.
Un jour, Christine reçoit une lettre de son frère dont elle n’a plus de nouvelles depuis quarante ans. Paul décide alors de l’accompagner jusqu’au village de son frère, au fin fond de la Chine, où sévit une mystérieuse maladie neurologique.
Retrouvant ses réflexes de journaliste, Paul va chercher à découvrir les causes de ce mal étrange. C’est ainsi qu’il apprend que le lac où les villageois viennent régulièrement pêcher est empoisonné, sans que les autorités ne cherchent à remédier à cette tragique pollution. Pire : elles protègent les malversations de l’usine coupable, en laissant courir des rumeurs à propos d’une malédiction qui pèserait sur le lac et la population qui vit aux abords.

Avis
Après la mort de son fils, Paul Leibovitz n'est qu'une ombre, réfugié sur l'île de Lamma il tente de refaire surface grâce à compagne Christine Wu. Da Long, le frère de Christine, séparé très jeune du reste de sa famille lui lance un appel à l'aide après quarante ans de silence.
Christine se rend accompagnée de Paul à Yiwu, un village en Chine, où elle fait la connaissance de la femme de son frère. Atteinte d'une maladie neurologique qui l'a rendue aveugle, muette et paralysée, cette maladie semble avoir touchée un grand nombre d'habitants. Paul qui est un ancien journaliste nous entraîne dans une enquête dans laquelle une usine serait à l'origine du mal, en polluant un lac source de subsistance pour les habitants du village. Ce sont donc au milieu de malversations économico-politiques que l'auteur concentre son récit, le Parti communiste serait semble t-il au cœur de cette affaire qui ne laissera guère de chance au petit peuple.

L'enquête s'oriente vers le désastre humain d'une telle pollution, ainsi l'intrigue autour du combat entre forts et faibles m'a tenu en haleine jusqu'au dénouement final. On arpente cette Chine aux traditions ancestrales où la corruption fait partie d'un mode de vie que nous occidentaux aurions du mal à comprendre. Pourtant l'auteur parvient à nous faire aimer ce coin de la planète.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article