Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettres d'amour de 0 à 10 - Thomas Baas et Susie Morgenstern

Présentation
La mère d'Ernest est morte et son père a disparu. Ernest a été recueilli par Précieuse, sa grand-mère. Aujourd'hui, à dix ans, il ne connaît que la vie ennuyeuse qu'il partage avec elle. Excellent élève, Ernest prend garde à rester éloigné des autres. Jusqu'au jour où Victoire arrive dans sa classe. Elle a treize frères, ce n'est pas Ernest qui va l'impressionner. Au contraire, la voilà qui le sort de la monotonie pour le projeter dans la vie...

Avis
Ernest est un jeune garçon dont la mère est morte et qui vit désormais chez sa grand-mère prénommée Précieuse, sa vie est monotone telle celle d'un petit vieux sauf que lui va à l'école donc en rentrant c'est devoir, soupe et dodo. Ernest ne fait rien avec sa grand-mère, même pas aller au parc juste  côté Précieuse vit avec ses mort notamment son défunt mari parti trop tôt.
Mais tout va changer avec l'arrivée de Victoire, une nouvelle élève complètement farfelue qui va s'attacher à Ernest et lui faire découvrir la vie de famille. Cette découverte va pousser Ernest  poser des questions sur son père mais la seule information qu'il obtiendra est que son père n'est pas mort. Alors où est-il? Grâce à Victoire et surtout un de ses nombreux frères il obtiendra bien plus qu'une simple réponse.

Adaptation du roman de Susie Margenstern, Lettres d'amour de 0 à 10 est une BD dans laquelle la tristesse rencontre le bonheur, la jeunesse se mêle à la vieillesse, où la solitude sera face à l'agitation d'une famille nombreuse. J'ai beaucoup aimé la rencontre de tous ces contraste. J'ai été touché par le personnage d'Ernest qui avant de rencontrer Victoire pensait que sa vie était parfaite, que de ne pas avoir de parents n'est pas forcément anormal, cette fabuleuse rencontre avec la pétillante Victoire et avec sa famille, Ernest va s'ouvrir et oser secouer son quotidien. On est touché par le personnage du père qui s'est éloigné de son fils à cause de la perte de son épouse et la douleur qu'il n'a pu surmonter, ces lettres écrites depuis la naissance d'Ernest et je découvre avec plaisir dans les différentes bulles l'influence que ces lettres ont eu sur le comportement d'Ernest: plus ouvert et prêt à aller de l'avant.

Les illustrations de Thomas Baas avec ces couleurs pâles montrent toute la tendresse que dégage cette histoire. Je n'ai pas lu le roman éponyme mais il est très facile de se ressentir l'ambiance, de se plonger dans cette atmosphère de bienveillance où l'amitié y tient une grande part. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Et dire que je n'ai toujours pas lu le roman... qui est pourtant dans ma PAL...
J'aime beaucoup les adaptations en BD!
Répondre
S
Je n'ai pas non plus lu le roman mais j'avoue être très tentée puisque certaines libertés ont été prises par le si areuh