Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oublier Clémence - Michèle Audin

Présentation
«Clémence Janet est née le 2 septembre 1879 à Tournus (Saône-et-Loire). Sa mère était couturière et son père tailleur de pierres. Elle était ouvrière en soie. Elle s'est mariée le 27 février 1897 à Lyon (5e arrondissement) et a donné naissance à deux enfants, Antoine (29 août 1897 -14 septembre 1897) et Louis (13 février 1900 - 23 juin 1977). Elle est morte à Lyon (2e arrondissement) le 15 janvier 1901.»

Ces cinq phrases sont les traces laissées dans l'état civil par une ouvrière morte à l'âge de vingt et un ans au début du vingtième siècle.
Obstinément, Michèle Audin s'efforce de retrouver, derrière chaque mot de ce texte, quelque chose du monde dans lequel a vécu cette femme – son travail, ses lieux, ses proches.
Cela permettra-t-il de ne pas oublier Clémence?

Avis
Contrairement à ce qu'annonce le titre de ce livre court il ne s'agit pas d'oublier Clémence mais bien d'en garder un souvenir même s'il faut pour cela imaginer ce qu'à pu être sa vie.

A partir de ces quelques lignes sur l'état civil de Clémence qui ne vécue que vingt et une années Michèle Audin tente de reconstitué la vie de celle qui se révèle être son arrière grand-mère dont on ne lui a jamais parlé et dont elle découvre l'existence par un fabuleux hasard. C'est en utilisant chaque mot de cet état civil que nous découvrons l'Histoire et son histoire, parfois quelques révélations sur Clémence, parfois une descriptions de temps difficiles, de moments joyeux ou d'événements plus officiels. Malheureusement les instants difficiles sont plus nombreux, la vie plus compliquée, les naissances et les morts sont étroitement liés. Le statut d'ouvrière dans cette fin du XIXè siècle n'est pas très enviable et Clémence n'est pas une exception, sa mort prématurée parle pour elle.
L'auteure nous donne à penser ce qu'à pu être la vie de Clémence et de ses concitoyennes, de qui elle était et qui était son entourage, même si toutes les réponses aux questions que l'on se pose ne sont que des suppositions. On a envie de savoir qui elle était peut être tout autant que son arrière petite fille Michèle.
Ce livre est une sorte de respect donné à cette femme qui fut au début de tout et qui aurait tant eu à dire, un hommage afin que l'on oubli pas Clémence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article