Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lautrec - Matthieu Mégevand

Présentation
Lautrec, c'est la légende de Montmartre, le peintre du Moulin-Rouge, du Mirliton, celui qui immortalise Bruant, la Goulue, Jane Avril. Mais c'est aussi un petit homme foutraque, issu d'une famille de la haute noblesse de province, atteint d'une maladie génétique qui fragilise ses os et interrompt sa croissance. Fasciné par les cabarets, les bals, les bistrots, les théâtres et les prostituées, il peindra des hommes et des femmes toute sa vie, négligeant le paysage et la nature morte. Alcoolique, rongé par la syphilis, il meurt à trente-six ans en laissant une œuvre foisonnante et inclassable.
En mettant en scène l'obsession de Henri de Toulouse-Lautrec pour la peinture, celle qui montre les êtres humains dans ce qu'ils ont de plus brut et de plus vivant, Matthieu Mégevand s'éloigne des représentations habituelles pour dresser le portrait de l'artiste en voyant et de l'homme en possédé.

Avis
1890 en pleine période impressionniste un homme marque de son empreinte le monde artistique. Henri de Toulouse-Lautrec, la légende de Montmartre, est issue d'une famille bourgeoise de province dont les origines remontent aux Croisades. Il quitte Albi à vingt-deux et rejoint la capitale pour apprendre aux côtés de grands peintres.
Le style académique ne lui sied guère alors il peint ce qu'il voit, l'homme, la femme dans ce qu'il y a de plus commun, aucune idéalisation car son inspiration il la tire de ses nuits passées dans les cabarets de Montmartre et de Pigalle. Les femmes sont son obsession, lui si laid qu'il n'en attire aucune, pourtant sa renommée aura raison de ce point faible, Nini pattes en l'air, la Goulue... elles seront à lui, au moins pendant un moment.

Il est un peintre génial et apprécié pour ses largesses, c'est aussi un homme blessé par son infirmité, une maladie génétique l’ayant transformé en un nain boiteux qui attire regards et rires. Il se noie dans l'alcool et fréquente les prostituées, devient alcoolique, syphilitique et meurt à trente-six ans. Ce roman nous présente l'artiste mais surtout l'homme, sa vision des autres et de ce qui l'entoure, son besoin d'être vu comme un homme et d'être entouré pour exister. C'est un récit montrant un homme tendre ayant besoin d'amour, une société parfois violente envers les plus faible. Ainsi nous ne découvrons pas seulement le foisonnement artistique de l'époque mais aussi la vie, l'amusement, le laisser-aller et la destruction.
Tout donner à son art, même sa vie ... c'est ce qu'à choisi Henri Marie Raymond de Toulouse Lautrec Monfa plus connu sous le nom de Toulouse-Lautrec.
Une magnifique immersion et un regard désolé sur la vie d'un homme.
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article