Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Detection Club - Jean Harambat

Présentation
Une île en Cornouailles, années 1930. Le milliardaire Roderick Ghyll invite les membres du Detection Club, qui réunit les grands auteurs britanniques de l'âge d'or du roman à énigme dont les célèbres Agatha Christie et G.K. Chesterton, à se rendre dans sa vaste demeure, la villa Briarcliff. Ils sont conviés à assister à la démonstration d'un automate, qui, une fois intégrées les données d'un problème policier, résout le crime en livrant le nom du coupable. Mais Ghyll est assassiné...

Avis
Au Olde Cheschire Cheese alors que le Detection Club intronise un nouveau membre, John Dickson Carr est américain et s'allie à Dorothy L. Sayers, Agatha Christie, le père Ronald Knox, G. K. Chesterton, 
le major A.E.W. Mason et la baronne Emma Orczy. Les membres lui font jurer de respecter les 10 règles d'or du roman policier dont l'une d'elle qui proscrit l’utilisation de machines, c'est alors qu'un oiseau mécanique fait son entrée dans le grand salon et délivre un message. C'est une invitation des plus étrange provenant du milliardaire Roderick Ghyll. ILs sont tous invité dans la villa Briarcliff en Cornouailles pour la présentation de ce qui sera le renouveau du roman policier.

Les écrivains débarquent sur cette île et rencontre cet homme plus qu'irritant se moquant de leur personne et de leurs écrits. Ghyll leur présente le robot Eric capable grâce à quelques indices de résoudre des enquêtes policières en délivrant le nom du coupable. Le soir même des cris retentissent dans la nuit, un appel à l'aide de Ghyll. La fenêtre de sa chambre sera retrouvée brisée et un morceau de son pyjama accroché au rebord, dans la pièce la présence du robot Eric intrigue.

Le Detection Club a été créé en 1930, il est très intéressant de retrouver des grands écrivains dans cette enquête policière digne de Madame Christie qui dénouera évidemment les fils de l'intrigue. Beaucoup d'allusions au roman policier mais énormément de détails dans le récit qui ne permettent pas au lecteur de savoir à l'avance ce qui est arrivé au milliardaire. Les personnages sont cocasses j'ai d'ailleurs encore en mémoire la scène du bain de mer. L'album est très agréable à lire et alterne texte brut et bulles, j'ai également beaucoup apprécié le dessin très amusant par la représentation que fait l'auteur des maîtres du roman policier.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article