Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Louvre - Josselin Guillois

Présentation
Une femme veut un enfant. Une adolescente regarde ses seins pousser. Une comédienne se fait avorter. Trois femmes qui interrogent leur lien viscéral à la vie et à leur condition, trois journaux intimes en prise avec la guerre. Chacune a partie liée avec un homme, Jacques Jaujard, directeur du musée du Louvre au moment où, en ce mois de septembre 1939, la France entre en guerre contre l'Allemagne. Marcelle, Carmen, Jeanne : chacune, à sa manière, joue son rôle dans le déménagement des collections du plus grand musée d'Europe. Car, devant l'avancée des troupes du Reich, Jaujard a décidé de vider le Louvre, et de le cacher. Ainsi La Joconde, la Vénus de Milo, les bijoux des pharaons, les peintures de Rubens, tout dans l'urgence quitte Paris incognito, chargé dans des camions à cochons, roulant phares éteints vers des châteaux lointains...

Avis
Aimant passionnément les romans se déroulant pendant la seconde guerre mondiale notamment d'un point de vue de survivance, il était logique que je lise Louvre. Le récit se déroule entre 1939 et l'hiver 1942, trois femmes prennent la parole alors que l'on vide le Louvre et que les œuvres sont mises à l'abri de la convoitise allemande.
Ces trois femmes ont une idée fixe en tête, Marcelle Jaujard désire plus que tout enfanter voyant dans toutes les personnes qui l'entoure et toutes les œuvres qu'elle côtoie un appel à l'amour et à l'enfant. Carmen Leloup a quatorze ans et se pose des questions sur sa future transformation en tant que femme, s'intéresse à l'art dégénéré, nous parle de l'avancement des troupes allemandes et  de Matisse. Quant à Jeanne Boitel, comédienne, elle a été engagée dans la résistance et surveille le directeur du Louvre alors qu'elle se remet avec peine d'un avortement, elle assiste l'état major allemand à dresser un inventaire des tableaux spoliés.
Toutes ont comme point commun Jacques Jaujard, l'une est sa femme, l'autre sa nièce, la troisième sa future maîtresse. Toutes sont des femmes pendant l'occupation, toutes seront fascinées par l'art et chercheront des réponses dans les peintures et sculptures. Toutes trois ont réellement existé.

Le lien entre ces femmes est ce rocambolesque transfert d’œuvres d'art du Louvre au château de Chambord en premier lieu, puis à travers la France entière, à bord de camion ou de bateaux. Un roman intimiste et fort qui nous embarque à la découverte de l'art mondial.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article