Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peau d’âne et la princesse qui-pue-du-bec - Stéphane Botti

Présentation
Peau d’âne vit dans la forêt, isolée et bien tranquille, quand sa marraine fée lui annonce que, par décret royal, elle doit aller à l’école. Peau d’âne est très fâchée, d’autant plus qu’elle doit faire des kilomètres et des kilomètres à travers bois pour y arriver… Elle a bien raison, car ce qu’elle va y découvrir fait un peu froid dans le dos ! Toutes les petites princesses des contes les plus renommés y sont au complet : Shéhérazade, la Princesse au Bois dormant, Cendrillon, Blanche-Neige, Raiponce, la Princesse aux Boucles parfaites…
Dans la cour de récré, c’est à celle qui sera la plus chipie, la plus méchante et cassante… Leur maîtresse, la mère L’Oye, a beau les faire travailler sur les Contes de petites filles très malignes, tout ce joli monde n’en tire aucune leçon. Et Peau d’âne devient rapidement le souffre-douleur de la Princesse aux Boucles parfaites, qui mène la danse, et de toutes ses suiveuses. Sauf que, avec sa peau d’âne sur le dos, elle n’a pas dit son dernier mot ! Et celle qui se prenait pour le centre du monde pourrait très bien retourner, invisible et seule, tout au fond de la cour de l’école !

Avis
Dans ce joli conte détourné reprenant tous les héros que nous connaissons mais dans celui-ci notre héroïne est peau d'âne. Cette petite fille bien malicieuse qui subira dans sa nouvelle école un harcèlement de la part d'un groupe de filles très méchante. 
Cette nouvelle école est celle des princesses, elle devra y apprendre les bonnes manières, la danse, tout ce qui fera d'elle une princesse digne de ce nom. Peau d'âne se fera de nouvelles amies comme Raiponce ou Cendrillon, croisera la route d'autres grands personnages de conte dans cette histoire très farfelue.
Le récit avec tous ces personnages merveilleux parle de courage et d'entraide face à certaines princesses vicieuses et cruelles, fait de nombreuses références au monde féerique et fantastique avec un pied dans ce qui fait notre réalité (l'école et le harcèlement, l'humiliation et la tyrannie).
Une aventure comme j'aime en découvrir de temps en temps, de l'humour et de l'amitié dans ce récit qui aborde un fléau terrible. Notre héroïne s'en sort avec brio et j'ai beaucoup apprécié le dénouement où le pardon reste tout de même l'arme la plus efficace. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article